© PNR Massif des Buages
Centre de ressources

Protection du Vautour percnoptère, espèce mondialement menacée: l’Agence française pour la biodiversité soutient le projet des parcs naturels régionaux de la région Sud

-- 24èmes rencontres du Groupe Vautours France 2018 --

Protection du Vautour percnoptère, espèce mondialement menacée: l’Agence française pour la biodiversité soutient le projet des parcs naturels régionaux de la région Sud

Dans le cadre de sa mission d’appui aux réseaux et gestionnaires d’aires protégées, l’Agence française pour la biodiversité apporte son soutien à des actions innovantes expérimentales de reconquête de la biodiversité portées par les Parcs naturels régionaux. A l’occasion des 24èmes rencontres du Groupe Vautours France, organisées par la Ligue pour la Protection des Oiseaux et ses partenaires, à Digne-les-Bains (04), l’AFB et les parcs naturels régionaux du Luberon, des Alpilles, du Verdon, des Baronnies provençales et le projet de parc naturel régional du mont Ventoux, annoncent le lancement en 2019 d’un projet commun de conservation du Vautour percnoptère au sein de leurs territoires respectifs.

Focus à l’occasion des 24èmes rencontres du Groupe Vautours France.

 

Le Vautour percnoptère : une espèce en danger d’extinction au niveau mondial

Le Vautour percnoptère Neophron percnopterus est l’un des oiseaux les plus menacés de France et d’Europe. Il s’agit d’un rapace nécrophage et détritivore. Les populations européennes sont migratrices, nichant en Europe méridionale (de l’Espagne aux Balkans) et passant l’hiver en Afrique au Sud du Sahara. Les populations sont fragmentées, en forte baisse depuis le début du XXème siècle. Son statut de conservation est très défavorable : « En Danger » (EN) sur la liste rouge mondiale des espèces menacées (UICN) ainsi qu’au niveau national ; « En Danger Critique » (CR) au niveau régional (Sud-PACA).

La population française de Vautour percnoptère a chuté dès la fin du XIXème siècle, du fait de la baisse des ressources alimentaires liées au déclin du pastoralisme et de la fermeture des milieux lui étant associée, du tir illégal des oiseaux, de l’empoisonnement direct ou indirect, des dérangements humains sur les sites de nidification, et des infrastructures électriques (électrocution, collision). La mortalité en migration et dans les quartiers d’hivers africains a fortement augmenté, en particulier l’émergence d’un empoisonnement indirect massif lié aux traitements vétérinaires des cheptels domestiques. En France, les effectifs tournent autour de 75 couples dans les Pyrénées et d’une vingtaine du Sud du Massif Central à la Haute-Provence.

Sur la vingtaine de couples recensés hors Pyrénées, 8 nichent au sein des PNR & réserves de Biosphère de la région Sud, soit près de la moitié. Maintenir et restaurer les effectifs reproducteurs du Vautour percnoptère sur leurs territoires est une priorité des PNR Alpilles, Luberon, Verdon, Baronnies provençales et des Réserves de Biosphère Luberon-Lure et mont Ventoux.

En capitalisant sur l’expérience déjà acquise sur l’espèce, l’objectif principal pour chaque PNR impliqué dans ce projet est d’étendre et pérenniser les actions de gestion conservatoire du Vautour percnoptère sur l’ensemble de son territoire d’intervention, en fonction des spécificités du contexte local. Les actions seront élaborées et mise en œuvre en lien direct avec leurs partenaires naturalistes locaux (CEN PACA, LPO PACA, Vautours en Baronnies), dans le cadre du Plan National d’Actions Vautour percnoptère. Les principales actions vont consister à pérenniser les suivis de la nidification et en le renforcement du réseau de placettes de soutien alimentaire. Ce projet sur deux ans se veut l’initiateur d’une dynamique de coopération à long terme entre PNR et leurs partenaires, pour la conservation de cette espèce migratrice.

Ce projet de conservation d’une espèce menacée au niveau mondial est soutenu financièrement par l’AFB dans le cadre de son appui à des projets de portée nationale, innovants et reproductibles.

 

Le Vautour percnoptère, une espèce discrète emblématique de la Biodiversité

Sur le pourtour méditerranéen français, le Vautour percnoptère est en limite septentrionale de son aire de répartition. Comme les autres vautours, il s’agit d’une espèce sauvage dont la présence dans nos régions reste liée aux activités humaines. Par ses liens anciens avec le pastoralisme, la présence encore aujourd’hui d’une population de Vautour percnoptère sur nos territoires peut être perçue comme un héritage de la longue histoire qui associe l’Homme et la Nature en Méditerranée. Une illustration de liens anciens générateurs d’une Biodiversité originale associée au maintien de cet équilibre fragile. Par sa contribution naturelle et gratuite à l’équarrissage, le Percnoptère délivre de plus un service écosystémique, certes modeste comparativement aux autres vautours, mais bien réel. Protéger le Vautour percnoptère, et plus largement l’ensemble des vautours, c’est reconnaître que nos sociétés humaines ont beaucoup plus à gagner qu’à perdre en veillant à renouveler au sein du monde moderne les liens ancestraux avec le monde vivant, au travers d’une logique assumée de solidarité écologique.

L’AFB soutient par ailleurs d’autres projets impliquant fortement des Parcs naturels régionaux : réalisation d’Atlas de la biodiversité communale, organisation du concours général agricole des pratiques agro écologiques (« prairies fleuries »), etc.

 

A propos de l’Agence française pour la biodiversité

L’Agence française pour la biodiversité est un établissement public du ministère de la Transition écologique et solidaire. Créée le 1er janvier 2017, elle exerce des missions d’appui à la mise en œuvre des politiques publiques dans les domaines de la connaissance, la préservation, la gestion et la restauration de la biodiversité des milieux terrestres, aquatiques et marins. Pour appuyer les réseaux d’espaces protégés, en mars 2018, l’Agence a signé une convention cadre avec 3 grands réseaux de gestionnaires d’aires protégées : les Conservatoires d’espaces naturels, les Parcs naturels régionaux et les Réserves naturelles.

www.afbiodiversite.fr

@AFbiodiversité

 

A propos des Parc naturels régionaux de la région Sud-PACA

En région Sud, il existe 8 PNR (Camargue, Alpilles, Luberon, Verdon, Préalpes d’Azur, Queyras, Baronnies provençales, Sainte Baume), et un projet de PNR (mont Ventoux). Le réseau couvre près du tiers de la superficie régionale (plus de 900 000 ha). Il faut y ajouter 4 réserves de Biosphère du programme Man and Biosphere de l’UNESCO, dont celles du Luberon-Lure et du mont Ventoux, gérées respectivement par le PNR du Luberon et le Syndicat Mixte d’Aménagement et d’Equipement du mont Ventoux, qui abritent le Vautour percnoptère. Les PNR sont aussi animateurs de nombreux sites Natura 2000. La loi du 8 Août 2016 pour la reconquête de la Biodiversité, de la Nature et des Paysages, renforce leur rôle et inscrit leurs syndicats mixtes comme « partenaires privilégiés de l’Etat, des collectivités et de leurs groupements dans le domaine de la biodiversité et des paysages » (article L333-3 §2). Cette loi introduit une reconnaissance au niveau législatif des réserves de Biosphère et de la possibilité pour les PNR de les mettre en œuvre (article L336-1).

Portail géographique des PNR Sud http://geo.pnrpaca.org/

 

A propos de la Fédération des Parcs naturels régionaux de France

La Fédération des Parcs naturels régionaux de France a vocation à représenter l'ensemble des 53 Parcs naturels régionaux français. Elle assure l'animation et la coordination technique du réseau des PNR, la valorisation de leurs actions et leur représentation aux niveaux national et international. Sur leurs territoires (les PNR couvrent 15% du territoire national), les PNR sont des « partenaires privilégiés de l'Etat, des collectivités territoriales et des établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre concernés dans le domaine de la biodiversité et des paysages. » (code de l’environnement).

www.parcs-naturels-regionaux.fr

 

Contacts presse

Maguelonne Deschard et Céline Piquier

presse@afbiodiversite.fr | 01 45 14 37 40

 

Type de document : 
Communiqué de presse
Année du document : 
2018
Date de mise en ligne : 
Mardi 23 oct 2018
Dernière mise à jour : 
23/10/2018

Fédération des Parcs naturels régionaux de France

9 rue Christiani
75018 Paris
Tél. 01 44 90 86 20
 

randomness