© PNR Massif des Buages
Centre de ressources

Cellule d'assistance technique à l'entretien des milieux

Contexte : 

Le Parc a créé en 2003 un observatoire des zones humides et des bassins versants associés (DROZHERA), déclinaison locale de l’Observatoire national des zones humides (ONZH), mis en place dans le cadre du Plan national d’action pour les zones humides. Cet observatoire avait pour objectif de réaliser des suivis et études d’expertise afin de conduire des projets en faveur des zones humides sur le territoire du Parc.

En 2008, cet outil a évolué en une « Cellule d’Assistance technique à l’entretien et la restauration des zones humides » (CATEM), afin d’être compatible avec les outils portés par l’Agence de l’eau. La mise en place de la cellule montre la volonté du Parc de consolider le programme mené en 6 ans par DROZHERA, unique dans sa dimension à l’échelle du bassin versant Seine Normandie (7 équivalents temps plein).

Démarches et résultats : 

Le programme de la CATEM est réalisé sur une période de 4 ans (2009-2012) et est financé en partie par le 9e programme de l’Agence de l’Eau Seine Normandie. Le complément des aides extérieures est apporté par l’Europe (FEDER) et la DREAL. Pour répondre à ses objectifs, une équipe pluridisciplinaire de 9 personnes (pour environ 7 ETP) a été mise en place afin de mettre en œuvre le programme d’actions portant sur la connaissance, la préservation, la gestion et l’éducation sur les zones humides. Les moyens pour répondre à la mission de cette cellule sont donc essentiellement humains et structurés autour de différents axes :

  • « Eau »
  • « Espèces » (flore, poissons, invertébrés, amphibiens/mares et arbres têtards)
  • « Pédagogie »
  • « SIG Biodiversité » La cellule fait donc appel à différents domaines de compétences, mobilisés et administrés par un mi-temps de coordination.

Toute l’équipe de la CATEM travaille également avec les autres axes de la mission biodiversité du Parc (Natura 2000, observatoire de l’avifaune, conservateur de la Réserve, zootechniciens) et les autres services du Parc (MAE, urbanisme, paysage…). Cette cellule est assez atypique par rapport aux autres CATEM existantes en France, car elle intervient sur de l’assistance technique mais présente également une dimension d’ingénierie (diagnostics préalables à des projets de restauration/création, inventaires, suivis, actions opérationnelles…). Le Parc intervient auprès d’interlocuteurs variés (particuliers, collectivités, associations…), à petite comme à grande échelle.

La cellule bénéficie d’un comité de pilotage composé du Parc, des financeurs (AE, Europe, DREAL), des départements Eure et Seine-Maritime, de la Région Haute-Normandie et de l’élu référent du projet au sein du comité syndical du Parc. Le plan d’action (2009-2012) de la cellule a été élaboré en concertation par le Parc et les financeurs.

Résultats/ Perspectives :
La CATEM réalise des inventaires et des suivis scientifiques de manière à acquérir de nouvelles connaissances sur les zones humides. Cet état des lieux permet ensuite à la cellule de définir des actions de gestion, de restauration et de valorisation. La cellule a été en charge de l’action « Curage de la Grand’Mare », qui a fait l’objet d’un soutien financier et technique multi-partenarial :
FEDER, Agence de l’Eau Seine Normandie, région Haute Normandie, département de l’Eure, ONCFS, FDC27et DREAL. Elle a également mené des campagnes opérationnelles suite à un démarchage ou des appels à candidature, par exemple :

  • Restauration de mares La CATEM présente un chargé de mission « mares et amphibiens », qui dispense des conseils sur les mares auprès des particuliers. En 2010, a été engagée une campagne de restauration, après que le chargé de mission eut collecté suffisamment de projets (7) correspondants aux attentes du Parc (les mares se doivent d’être écologiques et non uniquement ornementales).
  • Préservation et entretien des arbres têtards. Le Parc mène depuis 2004 une action spécifique sur les arbres têtards, élément important du paysage de zones humides pour sa richesse culturelle, paysagère et environnementale.
    La cellule mène sur cette thématique des actions d’inventaires, de sensibilisation et d’entretien. Un guide « Les arbres têtards : intérêt, rôles et guide d’entretien » a été édité par le Parc.
    Des campagnes d’élagage d’arbres têtards ont été menés sur 1600 arbres entre 2005 et 2007 grâce au soutien de l’Agence de l’eau, de la DREAL et du FEDER (montant des travaux : 160 000€) et l’action devrait être reconduite en 2012.
    En fin d’année, le Parc projette de confier à un bureau d’études la réalisation d’un bilan des actions de la cellule sur son programme 2009-2012.
Atouts et limites : 

L’évaluation réalisée par le bureau d’études permettra de faire le bilan des actions et du fonctionnement de la cellule.

Région : 
Normandie
Type d'intervention : 
Expertise technique
Partenaires : 

Agence de l'eau Seine Normandie, DREAL Haute Normandie, DREAL

Coût projet : 

365000

Fédération des Parcs naturels régionaux de France

9 rue Christiani
75018 Paris
Tél. 01 44 90 86 20