© PNR Massif des Buages
Centre de ressources

Le regroupement de chantiers de sylviculture

Objectifs : 

Améliorer la gestion forestière des forêts privées.

Contexte : 

En Limousin existe une association interprofessionnelle (regroupant propriétaires forestiers, entreprises de travaux et d’exploitation, coopératives, administrations, région…) chargée d’aider au développement forestier, l’ADELI ou association pour un développement equilibré de la forêt en Limousin. Grâce à des financements de la région, elle encourage la constitution, par regroupement de parcelles voisines appartenant à plusieurs propriétaires sylviculteurs, d’unités de chantiers de surface suffisante pour en assurer la viabilité économique. Les opérations sylvicoles prises en compte par l’ADELI pour la réalisation de regroupements de chantiers sont :

  • Le balivage de taillis et éclaircie dans les accrus naturels
  • L’amélioration des taillis de châtaignier
  • La 1ere et 2e éclaircie résineuse
  • Le dépressage feuillu et résineux
  • L’élagage feuillu et résineux
Démarches et résultats : 

Le Parc naturel régional de Millevaches en Limousin encourage les sylviculteurs du territoire à se regrouper pour la réalisation de leurs chantiers de sylviculture, et ce dans le cadre des financements alloués par l’ADELI. Le technicien du Parc en charge de la forêt monte intégralement le dossier de demande d’aide auprès de l’association. Les conditions à réunir pour la prise en charge financière d’un chantier par l’ADELI sont :

  • 3 propriétaires, 10 ha d’amélioration (plusieurs améliorations possibles par chantier ),
  • 2 km maximum entre les 2 parcelles les plus éloignées,
  • Un seul intervenant professionnel par chantier.

La validation de ces conditions par le Parc l’amène donc, à tout moment de la phase de montage du dossier, à s’appuyer sur les acteurs du territoire susceptibles de fournir des informations utiles : l’ADELI (directement contactée par les sylviculteurs et les entreprises intéressés par les chantiers de regroupement), le CRPF pour sa connaissance du terrain, les propriétaires, les élus locaux, les entreprises et coopératives forestières. Comme toute action de développement les résultats ne se font pas toujours connaître immédiatement, la patience et la persuasion sont souvent les meilleurs outils.

Cette action répond à un véritable besoin des entreprises de réaliser des chantiers de sylviculture de taille suffisante pour les rendre économiquement viables, et des propriétaires qui voient ainsi les effets du morcellement foncier atténués. Le parc se positionne grâce à cette action comme un acteur du développement de la sylviculture sur son territoire, et participe à agir sur le foncier forestier. L’ADELI n’étant qu’une association (qui doit participer à son propre financement à hauteur de 20 %), se pose à terme la question de sa pérennité et donc de la pérennité de son soutien à la sylviculture.

Type d'intervention : 
Développement

Fédération des Parcs naturels régionaux de France

9 rue Christiani
75018 Paris
Tél. 01 44 90 86 20