© PNR Massif des Buages
Centre de ressources

Wavrans-sur-L'Aa : 6 histoires pour y croire : Vers un urbanisme de qualité en milieu rural et périurbain

Objectifs : 

Programmer l'opération pour tenir compte des besoins de l'occupation et du statut de la propriété des terrains.

Contexte : 

Face à la pression de l'immobilier et la poussée de l'urbanisme, la nécessité de faire évoluer les chartes s'est fait sentir avec la préoccupation de trouver des moyens d'actions efficaces vis-à-vis des acteurs du territoires et des communes des Parcs.

Suite à un appel à projets innovants auprès de 46 PNR, lancé en 2007 par Jean-Louis Borloo, dont un des axes est "la qualité des paysages périurbains", les PNR du Nord-Pas de Calais saisissent l'occasion pour mettre en oeuvre leur projet "Vers un Urbanisme de Qualité" (VUQ) qui s'appuie sur le champ de l'expérimentation.
Contexte de la Commune de Wavrans-sur-l'Aa : la commune doit urbaniser 7,2 hectares de terres agricoles inscrites au PLU depuis 2006, le centre du village s'étiole, certains commerces ferment, et l'artificialisation des sols doit être stoppée afin de freiner les débordements de l'Aa. Certains métiers disparaissent et on assiste à une délocalisation de l'agriculture hors du bourg, la densité d'occupation de celui-ci est faible, et les anciens corps de fermes constituent une ressources à na pas négliger.

Démarches et résultats : 

Le propos, des Parcs et des Espaces naturels Régionaux, maîtres d'ouvrage du projet, est de démontrer qu'une politique d'urbanisme conciliant mixité sociale, économie des terres agricoles et préservation des paysages et de l'environnement est possible.

En 2008, six communes implantées sur trois Parcs différents sont sélectionnées afin de les accompagner dans leur projet d'aménagement. A charge des communes participantes, d'accepter de dépasser les clivages et d'être prêtes à accueillir des formes urbaines inédites et innovantes, qui pourront dans le même temps, nourrir la réflexion en cours du Conseil Régional élaborant une directive d'aménagement pour la maîtrise de la périurbanisation.

En 2009, un jury régional composé de techniciens des PNR, des 6 maires et d'un collège d'experts sélectionnent trois équipes pluridisciplinaires (paysagistes, architectes et urbanistes), qui ont pour missions de proposer une méthode d'approche de l'urbanisme durable en milieu rural reproductible ailleurs. Ces équipes sont chargées de réaliser des études préalables à la création d'opérations d'aménagement sur les 6 sites.
De ces trois équipes, émergent trois concepts : le concept de ville lointaine (équipe paysage) défendu sur la commune de Wavrans-sur-l'Aa - Le concept du "Déjà là" (équipe Obras) et le concept de "Grain rurbain" (équipe BNR). De leur côté, les maires des communes sélectionnées participent à des groupes de projets communaux avec les directions départementales des territoires et de la mer (DDTM), le Conseil général, l'intercommunalité le PNR et le CAUE. Ces groupes de projets communaux doivent réaliser un cahier des charges des projets d'aménagements et accueillir les trois équipes chargées de faire des propositions. Les trois équipes sont invitées à présenter leurs méthodes d'approches de l'urbanisme rural et leurs diagnostics.

En juillet 2009, trois esquisses sont présentées dans chacune des communes. Chaque commune choisit son équipe lauréate.

Automne 2009 : l'équipe retenue se voit confier un avant-projet qui précise les principes d'aménagement et de construction définis dans la phase précédente. Elle donne une estimation budgétaire et en juillet 2010, les ENRx et les Parcs valident le projet et donnent aux communes les moyens de leur mise en oeuvre. Le concept du "Ville lointaine" retenu pour Wavrans-sur-l'Aa : Le concept de ville lointaine : les bourgs ruraux ont tendance à devenir des villes "lointaines" dans le sens où ceux-ci, en mutation, connaissent un phénomène de métropolisation, tout en ayant pour préoccupations le partage et la maîtrise de l'espace. Elles nécessitent un réseau de transports en commun au vu de leur distance qui les sépare de la métropole. La ville lointaine suppose la réalité d'un espace public qui favorise l'existence du lien social. La biodiversité réclame un urbanisme permettant l'entremêlement des milieux humains et naturels.

Pour Wavrans-sur-l'Aa, une redensification du bourg est prévue en ayant recours à la réhabilitation du patrimoine bâti. Au total 17 corps de fermes potentiels sont pressentis comme étant les "germes" d'une redensification du bourg réalisable sur 20-30 ans. La concertation engagée avec les habitants permet de repérer un premier "germe" témoin : un agriculteur souhaite revendre une partie de ses bâtiments inutilisés. Toutefois les investisseurs pour la réhabilitation manquent à l'appel.

Atouts et limites : 

Atout du projet d'aménagement communal :

  • Réhabiliter des anciens bâti agricoles permet une redensification du bourg
  • Promouvoir une démarche d'autopromotion immobilière en sensibilisant les habitants potentiels
  • Respecter l'implantation traditionnelle du bâti
  • Eviter de maintenir de grandes zones d'aplats constructibles

Limites :

  • Trouver en milieu rural un promoteur qui ne soit pas promoteur pavillonnaire exclusivement relève du défi et soulève la question de l'auto-promotion
  • Se familiariser avec le vocabulaire urbanistique pour établir le dialogue avec les habitants
Date de début : 
2008
Région : 
Hauts-de-France
Type d'intervention : 
Expérimentation
Maîtres d'ouvrage : 

Espaces Naturels régionaux

Partenaires : 

Centre d'étude technicques de l'équipement (CETE) Nord-Picardie

Fédération des Parcs naturels régionaux de France

9 rue Christiani
75018 Paris
Tél. 01 44 90 86 20