EVALUATION D’OPERATIONS DE RESTAURATION ECOLOGIQUE Définition et application d’une méthodologie standardisée et adaptée aux forêts sèches de Nouvelle-Calédonie

Dates de publication de l'offre : 
Lundi 5 nov 2018 - Lundi 7 Jan 2019
Type d'emploi : 
Stage
Nom de l'organisme : 
Conservatoire d'espaces naturels de Nouvelle-Calédonie
Contexte : 

Le Conservatoire d’espaces naturels de Nouvelle-Calédonie (CEN) est un Groupement d’Intérêt Public (GIP), créé en 2011, au service des stratégies environnementales définies par les collectivités de Nouvelle-Calédonie et l’Etat, visant une gestion durable des écosystèmes et des ressources naturelles.

Le Conservatoire d’espaces naturels de Nouvelle-Calédonie est structuré en trois pôles thématiques :

- Le pôle Forêt Sèche qui assure la coordination et la mise en oeuvre d'un programme d'actions dédié à la protection et à la restauration des forêts sèches.

- Le pôle Patrimoine Marin qui assure la coordination, l'animation et la mise en œuvre de plusieurs programmes d'actions dédiés au maintien du bon état de santé des lagons calédoniens et de ses écosystèmes associés.

- Le pôle Espèces Envahissantes qui assure la coordination et la mise en œuvre d'un programme de lutte contre les espèces exotiques envahissantes, animales et végétales.
L’Institut Agronomique néo-Calédonien (IAC), est un établissement public créé en 1999, doté d’un statut de syndicat mixte, qui réunit l’État, la Nouvelle-Calédonie, les trois provinces et le Cirad, et associant la Chambre d’agriculture. L’IAC est l’organisme néo-calédonien de recherche finalisée en agronomie, pour le développement durable des espaces ruraux de Nouvelle-Calédonie. L’institut intervient principalement dans trois domaines :

- Biodiversité et ressources (connaissance, valorisation et protection) : concerne la biodiversité terrestre, à la fois domestiquée et sauvage, englobant l’agrobiodiversité.
- Fonctionnement des agro-écosystèmes et interactions biologiques : vise à promouvoir l’agroécologie, l’agriculture durable et le maintien de l’intégrité des agro-socio écosystèmes.

- Transformations rurales et agricoles (observatoire, analyses des pratiques et appui aux politiques publiques) : porte sur les changements et leurs effets socioculturels et économiques en milieu rural.

L’Institut Agronomique néo-Calédonien est membre du conseil scientifique du Conservatoire d’espaces naturels de Nouvelle-Calédonie. Il en assure la présidence depuis 2017.

Dans le cadre de son plan d’action 2019, le pôle Forêt Sèche (PFS) propose un stage de niveau Bac + 5 (master ou ingénieur). Ce stage sera co-encadré par le CEN NC (volet administratif et technique) et l’IAC (volet scientifique).

Mission : 

Depuis 17 ans, afin d’enrayer le déclin des forêts sèches, des opérations de protection et de reboisement visant la restauration écologique de sites prioritaires de forêts sèches sont menées en Nouvelle-Calédonie.
Le stage proposé aura pour objectif principal d’évaluer des opérations de reboisement visant la restauration écologique sur plusieurs sites de forêts sèches en province Sud et en province Nord.
Les résultats principaux attendus par le Conservatoire d’espaces naturels de Nouvelle-Calédonie et l’Institut Agronomique néo-Calédonien sont les suivants :

- Définir une méthode pour le suivi et l’évaluation standardisée des opérations de restauration écologique adaptée aux forêts sèches de Nouvelle-Calédonie, en s’inspirant des standards internationaux (SER) et des travaux de recherches réalisés ces dernières années sur l’évaluation d’actions de restauration en Nouvelle-Calédonie (Projet RECOSYNTH CNRT, UNC, IAC).

- Appliquer la méthode définie sur d’anciennes parcelles reboisées (n+10 ans).

- Analyser les résultats et les trajectoires de restauration au regard de sites de référence, des espèces, des techniques utilisées et des conditions du milieu afin d’en déduire le cas échéant des recommandations et des pistes d’amélioration pour les futures opérations de restauration écologique des forêts sèches en Nouvelle-Calédonie.

Par ailleurs, il sera demandé au stagiaire de participer au suivi d’une opération de restauration des forêts sèches « ex-nihilo » initiée en 2016 par le CEN et ses partenaires dans le cadre d’un projet européen (programme Best 2.0) :

- Participation au recueil de données lors de suivis de parcelles reboisées.

- Analyse préliminaire des données recueillies sur des plantations de forêt sèche entre 2016 et 2019.
Le stagiaire devra également procéder, pendant toute la durée du stage, à la capitalisation de données concernant les espèces végétales utilisées lors des opérations de restauration écologique des forêts sèches.

Le stagiaire sera amené à échanger régulièrement avec les scientifiques intervenant sur la thématique de la restauration écologique et les collectivités gestionnaires de l’environnement en Nouvelle-Calédonie (province Sud et province Nord). Il présentera l’avancement de son travail dans le cadre d’un groupe de travail animé par le CEN.

Profil : 

Etudiant en master 2 ou école d’ingénieur dans les domaines suivants : écologie, botanique, environnement, gestion des espaces naturels ou équivalent.
- Connaissance et intérêt pour la conservation, la restauration des écosystèmes forestiers et la gestion des espaces naturels en milieu tropical.
- Bonnes qualités rédactionnelles et de synthèse.
- Autonomie dans l’organisation du travail et sens de l’initiative.
- Maîtrise des outils informatiques de bureautique (Word, Excel, Powerpoint).
- Connaissance des outils statistiques, de gestion de bases de données et de SIG.
- Bonnes aptitudes physiques pour le travail de terrain.
- Titulaire du permis B.

Informations complémentaires : 

Durée du stage: 6 mois à partir de février-mars 2019.
Encadrement:
Le stagiaire sera encadré par :
- Volet administratif et technique : Pierre PLOUZENNEC (coordinateur du PFS) et Julia NOUARD (assistante du PFS).
- Volet scientifique : Bruno FOGLIANI (directeur adjoint de l’IAC et Chercheur HDR en bioécologie végétale de l’Equipe ARBOREAL " AgricultuRe BiOdiveRsité Et vALorisation »)
Localisation: Bureau du CEN de Nouvelle-Calédonie, presqu’île de Foué – Koné. Des déplacements fréquents devront être effectués à la station de recherche de l’IAC à Port Laguerre (Païta) pour le cadrage et le suivi scientifique du stage. Des missions ponctuelles seront effectuées sur le terrain et auprès des différents partenaires.
Logement : studio meublé au sein des locaux du CEN NC.
Matériel fourni: poste informatique, GPS, appareil photo, véhicule de service pour missions occasionnelles.
Indemnisation: 52 000 F cfp/mois.
Déplacements :
- Voyage jusqu’en Nouvelle-Calédonie : non pris en charge.
- Déplacements professionnels en Nouvelle-Calédonie : défrayés.

Plus d'information sur www.cen.nc

Coordonnées pour postuler: 

Veuillez adresser vos candidatures (CV et lettre de motivation) avant le 7 janvier 2019 à l’adresse suivante coordpfs@cen.nc et copie à assistantpfs@cen.nc et à fogliani@iac.nc

Contact: Pierre Plouzennec coordinateur du Pôle Forêt Sèche + 687 47 77 01 ou + 687 47 77 02.

Fédération des Parcs naturels régionaux de France

9 rue Christiani
75018 Paris
Tél. 01 44 90 86 20