Mise en œuvre d’un dispositif de tranquillité non réglementé

Dates de publication de l'offre : 
Vendredi 30 nov 2018 - Lundi 17 déc 2018
Type d'emploi : 
Stage
Catégorie de métier : 
Gestion des espaces naturels
Nom de l'organisme : 
Parc naturel régional du Haut-Jura
Contexte : 

Le massif de Champfromier constitue avec la Haute-Chaîne du Jura, le dernier bastion du Grand Tétras sur le département de l’Ain, abritant 10 à 15 individus soit 5% des effectifs jurassiens du galliforme. A ce titre, il fait partie des sites ayant bénéficié d’actions ces dernières années. Outre les travaux sylvicoles, des études ont notamment permis d’évaluer la qualité des habitats forestiers et de quantifier le niveau de dérangement en période sensible sur le massif. L’investissement dans les instances de concertation fut également l’occasion de constater les pressions qui continuent de s’exercer sur ce secteur déjà très fréquenté. Forts de ces données, nous avons aujourd’hui les clés pour poursuivre au plus juste l’action en faveur du Grand Tétras sur la forêt de Champfromier.

Mission : 

Mettre en place une zone de tranquillité non réglementée (ou schéma de tranquillité) sur le massif de Champfromier-Chalam, en s’appuyant sur les données récoltées (suivis de fréquentation hors-piste) et en associant étroitement les organismes locaux (élus, acteurs du tourisme, …). Ce dispositif intégrera nécessairement :

- une concertation sur la rationalisation des itinéraires, des accès motorisés et des points d’attraction du public, en particulier sur le secteur du Crêt de Chalam (travail en cours inter-EPCI) et de Champfromier-Giron (itinéraires raquettes, itinéraires mushers, barrières forestières, …).

- une concertation avec les chasseurs et sylviculteurs locaux pour éviter les pratiques les plus dérangeantes, afin d’aboutir à une contribution collective en faveur de la quiétude : développement des clauses forestières de tranquillité (déjà répandues en forêt publique), optimisation des calendriers de chasse, non-déneigement des voies d’accès…

- la pose d’une signalétique adaptée, pédagogue et positive, proposant des alternatives conformément à l’esprit du programme « Quiétude Attitude » : banderoles sur les « points chauds » de fréquentation hors-piste, débalisage de sentiers estivaux, panneaux d’information et de sensibilisation abordant la faune sauvage dans sa diversité …

- la réalisation d’actions de sensibilisation de type maraudage auprès des pratiquants d’activités de pleine nature (intégrées dans une fiche-action complémentaire), sur les accès skiables de Giron et de la Borne au Lion.

- Le suivi de la fréquentation au fil des années (protocole partagé Vosges-Jura)

Ce dispositif, qui se veut non coercitif, est tout à fait innovant à l’échelle du massif jurassien. De fait, il apparaît prudent de s’appuyer sur l’expérience accumulée par d’autres massifs sur des projets similaires (y compris à l’international, comme en Suisse) afin d’optimiser l’efficacité de la démarche. C’est pourquoi une réflexion préalable est proposée afin de déterminer le format le plus pertinent ; cette étude doit bénéficier non seulement au massif de Champfromier-Chalam mais également aux autres zones de tranquillité en projet sur la chaîne dans le cadre du PNAGT.

Résultats attendus

Ces actions ont pour objectif l’augmentation des surfaces d’habitats favorables pour le Grand Tétras, ainsi qu’une meilleure canalisation de la fréquentation en forêt, et donc une plus grande tranquillité à l’échelle du massif de Champfromier-Chalam.

Les résultats attendus à moyen terme sont :

- l’augmentation des effectifs et du succès reproducteur du Grand Tétras (données suivies chaque année) ;

- une meilleure compréhension par le grand public des enjeux relatifs à la biodiversité et à l’usage partagé de la forêt. De fait, est anticipé une réduction de la fréquentation hors-pistes et sentiers balisés, ainsi qu’une baisse des conflits entre usagers ;

- le développement d’un climat de confiance entre acteurs locaux concernés par la thématique Grand Tétras, condition indispensable au maintien de l’espèce sur le long terme.

Comme pour toute démarche innovante, il conviendra d’évaluer les actions programmées afin d’en optimiser l’efficacité. La méthode d’évaluation sera nécessairement définie en amont de toute réalisation, sur les deux volets d’action.

Profil : 

Niveau : Master 2 en Environnement/Biodiversité/Médiation

- Connaissances générales en écologie et en écologie forestière
- Grand intérêt pour la conservation de la biodiversité
- Maîtrise des outils SIG
- Autonomie, initiative et force de proposition méthodologique
- Très bonnes capacités relationnelles
- Bonnes capacités rédactionnelle, d’analyse et de synthèse

Informations complémentaires : 

Temps de travail : 35h/semaine
Durée : 6 mois
Début de stage : février 2019
Permis B et véhicule personnel indispensable
Convention de stage : Obligatoire et tripartite
Gratification de stage : Indemnisation mensuelle de stage selon réglementation en vigueur
Bureau : Basé à la maison du Parc, Lajoux (39)
Date limite de candidature : 17 décembre 2018

Coordonnées pour postuler: 

Par mail : a.peyric@parc-haut-jura.fr et copie à m.feuillas@parc-haut-jura.fr
Par voie postale :
Maison du Parc du Haut-Jura
A l’attention M. Peyric
29 Le village
FR-39310 LAJOUX

Fédération des Parcs naturels régionaux de France

9 rue Christiani
75018 Paris
Tél. 01 44 90 86 20
 

randomness