Stage "Réalisation d'inventaires de biodiversité sur des murs en pierre sèche dans le cadre d'un programme européen de coopération transfrontalière

Dates de publication de l'offre : 
Lundi 5 nov 2018 - Vendredi 30 nov 2018
Type d'emploi : 
Stage
Catégorie de métier : 
Gestion des espaces naturels
Nom de l'organisme : 
Parc naturel régional de Lorraine
Contexte : 

Patrimoine présent depuis des siècles en Lorraine et dans la Grande Région transfrontalière, la construction en pierres sèches est aujourd'hui reconnue pour ses nombreuses qualités écologiques, paysagères et agronomiques. Cette technique de maçonnerie consiste par le seul assemblage de pierres naturelles à construire des murs de haute stabilité et ceci sans utiliser de mortier ou autre liant.
Sur le territoire du Parc naturel Régional de Lorraine, les murs de pierres sèches sont plus particulièrement présents sur les Côtes de Moselle et la Vallée du Rupt-de-Mad, les Côtes de Toul, le Plateau de Haye, ainsi que dans le Pays des Etangs.
Les murs en pierres sèches sont des ouvrages qui peuvent accueillir une flore et une faune spécifiques et constituent des biotopes à petite et grande échelle. Ils représentent des micro-habitats favorables à la biodiversité, secs et chauds (thermophiles) sur les couronnements et les parements, sombres et froids dans les cavités des murs. Les nombreux interstices présents dans ces ouvrages sont utilisés en tant qu’abris et sites de reproduction. Les murs participent aux continuités écologiques thermophiles, notamment dans les paysages de côtes. Ils hébergent des espèces auxiliaires des cultures par exemple pour les vignobles ou les vergers.
Malheureusement dans notre région les constructions en pierres sèches et le savoir-faire lié à cette technique sont en voie de disparition. Pour tenter d’inverser ce phénomène, des Parcs naturels régionaux français, luxembourgeois et belges se sont accordés pour mener ensemble un projet de coopération visant à préserver, restaurer et valoriser ce patrimoine rural.
Un des objectifs de ce programme de coopération transfrontalière est d’approfondir la connaissance de la biodiversité liée à la présence des murs en pierre sèche pour mettre en œuvre des actions de protection et de valorisation de ce patrimoine culturel et naturel. Un premier stage à ce sujet a été effectué en 2018 et centré sur le recensement, l’identification et l’analyse d’espèces présentes dans les murs en pierre sèche.

Mission : 

Le stage proposé par la Parc naturel régional de Lorraine vise à réaliser des inventaires de la flore et des lichens présents sur les murs en pierre sèche du territoire et d’identifier les pistes d’actions à conduire pour favoriser la préservation de la biodiversité liée à ce patrimoine rural.
Un premier travail d’inventaire des murs en pierre sèche et d’identification d’espèces végétales et animales a été effectué entre mars et août 2018. Une douzaine de murs ont été recensés dans ce cadre. Les résultats de cette étude ont apporté ont premier aperçu sur la biodiversité présente sur ces ouvrages mais un approfondissement est nécessaire afin d’établir notamment des corrélations entre les murs et leurs milieux environnants.
La mission se décomposera en trois phases :
- Dans un premier temps, en lien avec l’équipe du Parc référente sur ce projet, le stagiaire devra réaliser un repérage et une sélection des murs en pierre sèche présentant des enjeux intéressants en termes de biodiversité, notamment pour la trame thermophile, sur un secteur géographique du territoire du Parc. Le choix des murs se basera sur un ensemble de critères (exposition, milieu, couverture végétale…).
- Ensuite, un recensement des taxons prédéfinis présents sur les ouvrages en pierre sèche sera réalisé à l’aide d’un protocole construit avec l’équipe du Parc.
- Un travail important d’identification des échantillons collectés sera effectué. La difficulté prévisible de reconnaissance de certaines espèces ou familles (bryophytes, lichens…) rendra incontournable l’appel à des compétences d’interlocuteurs externes avec lesquels le stagiaire sera en relation.
- Enfin, la dernière phase consistera à analyser les données résultantes pour aboutir à des conclusions pouvant emmener à la proposition de mesures de gestion favorables à la biodiversité.

En parallèle de cette mission de terrain, le stagiaire pourra approfondir les recherches documentaires sur le thème « pierre sèche et biodiversité » en relation avec les partenaires du programme de coopération.

Les travaux produits dans le cadre de cette mission de stage contribueront avec l’ensemble des autres travaux de recherche engagés sur ce thème à l’élaboration d’une publication et l’organisation d’une rencontre transfrontalière qui sera prévue en 2019/2020.

Profil : 

Formation :
- Niveau Bac +4/+5 dans les domaines de l’écologie et de la biologie de la conservation.

Connaissances nécessaires :
- Bonnes connaissances naturalistes (en botanique notamment) et des protocoles d’inventaire
- Approche de la phytosociologie
- Maitrise d’outils informatiques de traitement de données (SIG serait un plus)

Qualités requises :
- Capacité à conduire des inventaires de biodiversité
- Intérêt pour le travail de terrain (un intérêt pour le petit patrimoine bâti serait un plus)
- Capacité d’analyse, de synthèse et de rédaction
- Autonomie, esprit d’initiative et capacité à travailler en équipe

Informations complémentaires : 

Durée de la mission : 6 mois

Date de démarrage : à compter de mars de 2019 (à définir avec le stagiaire)

Encadrement du stage : Le stagiaire sera encadré par Juan Lloret, en charge du programme « Pierre sèche dans la Grande région », en relation avec Oliver Nourrigeon, en charge de la sensibilisation au patrimoine naturel, et Patrick Jeannot, Responsable de la mission aménagement durable du territoire

Indemnisation : indemnisation selon la réglementation en vigueur et remboursement des frais de déplacement effectués dans le cadre du stage.

Déplacements : Il est indispensable pour effectuer ce stage d’être titulaire du permis B et d’avoir à disposition un véhicule. Des déplacements fréquents dans les communes du Parc naturel régional de Lorraine sont à prévoir.

Lieu de stage : Maison du Parc, Abbaye des Prémontrés à Pont à Mousson

Coordonnées pour postuler: 

Candidatures à adresser (lettre de motivation et CV) avant le 30 novembre 2018
à Monsieur le Président du Parc naturel régional de Lorraine
- par courrier : rue du quai – BP 35 54702 PONT A MOUSSON cedex
- par mail : juan.lloret@pnr-lorraine.com

Renseignements complémentaires :
Juan Lloret chargé de mission, en charge du programme « pierre sèche dans la Grande Région »
Mail : juan.lloret@pnr-lorraine.com
Tél : 03.83.84.25.38

Et Patrick JEANNOT
Responsable de la mission Aménagement Durable du territoire
Mail : patrick.jeannot@pnr-lorraine.com
Tél : 03.83.84.25.20

Fédération des Parcs naturels régionaux de France

9 rue Christiani
75018 Paris
Tél. 01 44 90 86 20