Suivi des espèces envahissantes sur le marais Audomarois en 2019

Dates de publication de l'offre : 
Jeudi 10 Jan 2019 - Jeudi 31 Jan 2019
Type d'emploi : 
Stage
Catégorie de métier : 
Gestion des espaces naturels
Nom de l'organisme : 
Parc naturel régional des Caps et Marais d'Opale
Contexte : 

Le marais Audomarois est un marais habité et le dernier marais maraicher de France. Ses 3 726 ha sont parcourus par 700 kms de voies d’eau (170 km de cours d’eau). Il est reconnu zone humide d’importance internationale au titre de la Convention de Ramsar depuis 2008 et désigné réserve de Biosphère de l’UNESCO depuis 2013.
Les espèces exotiques envahissantes sont la 3ème cause de régression de la biodiversité et le marais Audomarois n’y échappe pas. Pour certaines espèces, une colonisation ancienne génère une gestion déjà organisée. Certaines espèces parmi les plus problématiques ne sont pas encore connues, où sont arrivées en 2018 et pour ces dernières, leur gestion doit s’organiser ou être envisagée.

Mission : 

Objectifs :
- Suivi et gestion de la station de Jussie rampante (Ludwigia peploides) découverte en 2018 : une station de 5600 m² de jussie a été découverte et un vaste chantier d’arrachage a été organisé. La mission consiste à réaliser une large prospection de l’ensemble du marais à la recherche de l’espèce et de contribuer à la gestion de la station actuelle
- Etat des lieux de la colonisation du marais par les EEE : un certain nombre d’espèces exotiques envahissantes sont recensées sur le marais Audomarois. La mission consiste à réaliser une cartographie de l’ensemble des espèces exotiques floristiques présentes sur le marais (focus, pour la flore, sur Myriophyllum aquaticum, Heracleum montegazzianum, Impatiens glandulifera, Solidago canadensis, Fallopia japonica, Cortaderia selloana ; pour la faune, Alopochen aegyptiacus)
- Suivi du Cygne tuberculé : suivi depuis 2004, le cygne fait l’objet d’une régulation expérimentale sur le marais. La mission consiste à réaliser le suivi de la reproduction, contribuer au programme de marquage des individus et organiser le comptage de la mi-juin ;
- Contributions aux suivis naturalistes en cours : de nombreux suivis sont mis en œuvre sur le marais Audomarois (odonates, oiseaux…)
Attendus :
La nécessaire gestion des espèces les plus problématiques doit inciter à l’anticipation. C’est pourquoi, parmi les attendus, outre la réalisation des inventaires, le Parc souhaite disposer d’un catalogue de fiches techniques, spécifiques, sur les mesures techniques, scientifiques, sanitaires, financières, matérielles, humaines, réglementaires, etc. à mettre en œuvre en cas de détection d’une de ces espèces. Ces fiches doivent permettre d’anticiper la gestion future d’une espèce et/ou la mise en œuvre de mesures exceptionnelles d’intervention.

Le travail nécessitera le rendu du mémoire de stage, d’une « 4 pages » synthétique pour l’Encyclopédie du marais et d’un atlas cartographique de l’ensemble des données récoltées.
L’ensemble du travail sera réalisé sur la base :
- d’un suivi de terrain à raison de 2.5 jours par semaine (moyenne),
- d’une saisir et analyse des données de terrain récoltées pour 1,5 jours hebdomadaires,
- de recherches documentaires et bibliographiques pour 1 journée par semaine.

Partenaires de travail : - Conservatoire National Botanique de Bailleul
- Gardes-natures d’Eden62
- LPO Pas-de-Calais
- Ornithologues et propriétaires locaux
- ONCFS
- DDTM du Pas-de-Calais et du Nord
Territoire d’étude : le marais Audomarois

Profil : 

- étudiant niveau Licence ou Master en écologie
- autonomie, rigueur, esprit d’initiative et force de proposition
- sens du relationnel et de l’écoute
- condition physique
- connaissances des logiciels Excel, ArcGis (ou QGis)
- connaissance des outils d’analyse statistique
- connaissances naturalistes indispensables
- permis B (véhicule personnel indispensable

Informations complémentaires : 

Rémunération : - Stage indemnisé de 6 mois de mars à septembre 2019 (dates à préciser selon calendrier universitaire) : gratifications horaires de 3,75€ + frais de déplacements sauf pour les déplacements pour la soutenance de stage + chèques déjeuners + 2 jours de congés par mois
- aide à la duplication du mémoire final
Lieu de travail : la maison du Parc à Saint-Martin-lez-Tatinghem
Horaires : 35h hebdomadaires, nombreuses journées en conditions de travail isolé. Les mesures de sécurité en conséquence seront mises en place.

Coordonnées pour postuler: 

à l’attention de M. le Président du Parc, à adresser par mail à Albert Millot : amillot@parc-opale.fr
Responsable du stage : Albert Millot, tél. : 06.72.98.52.35.

Fédération des Parcs naturels régionaux de France

9 rue Christiani
75018 Paris
Tél. 01 44 90 86 20
 

randomness