© PNR Massif des Buages
Centre de ressources

En quoi l'écologie contribue-t-elle à la transition agricole et alimentaire (et inversément) ?

Réunis dans les Parcs de Camargue et Alpilles du 5 au 7 juin 2019, près de soixante techniciens en agriculture se sont penchés sur le thème « En quoi l’agroécologie contribue-t-elle à la transition agricole et alimentaire ? (et inversément) ». En effet, ces deux thèmes sont étroitement liés. Pour manger sain, local et durable il est aussi nécessaire de produire de façon plus agroécologique. Et les pratiques agroécologiques ne pourront se pérenniser que si elles sont rémunérées. Une des voies est la relocalisation de l’alimentation.

Le séminaire se déroulait au cœur du système agricole camarguais dans une exploitation typique de l’association entre grandes cultures et élevage : la manade Blanc. Les deux Parcs ont présenté le programme agroécologique Camargue-Alpilles, qui vise à entraîner tous les agriculteurs vers des pratiques plus agroécologiques. Le ministère de l’agriculture a présenté aux Parcs le dispositif Haute Valeur Environnementale, ses modalités de certification, d’équivalence et son cahier des charges en vue notamment d’une réflexion plus approfondie dans le cadre de la marque « Valeurs Parc ». Agroof a expliqué les actions menées en faveur de l’agroforesterie et en particulier la filière « végétal local » et le label « haie » porté par l’AFAC Agroforesteries. Le Bureau d’analyse sociétal pour une information citoyenne (BASIC) est venu nous présenter le convertisseur PARCEL, un outil prospectif de sensibilisation sur les transitions agricole et alimentaire qui a beaucoup intéressé les Parcs. Après un point sur les PAT dans les Parcs, nous avons eu la présentation locale du PAT porté par le PETR Pays d’Arles-Aix Marseille. Nous avons également découvert les actions de 1 +Bio, une association nationale qui existe depuis 2002 et qui agit en faveur d’une restauration collective de qualité en soutenant les changements de pratiques en ce sens. Enfin, nous avons eu un aperçu de ce qui existe en matière d’intégration des animaux aux cultures. Longtemps utilisée par le passé, cette pratique tend à être à nouveau redéployée et est encouragée par le projet DÉPASSE dont le Parc des Alpilles est partenaire.

Après la découverte du Parc de Camargue au travers de ses manades, nous avons visité sur le Parc des Alpilles une exploitation viticole en biodynamie et une exploitation qui transforme et commercialise sur place ses productions végétales et s’associe également à un paysan boulanger. Après un bref récapitulatif de nos réflexions sur la PAC, nous avons au travers d’un forum ouvert travaillé en groupes sur  « Quels projets pour relier agroécologie et transition agricole et alimentaire ? » qui s’est traduit par 4 ateliers proposés et animés par les participants :

-        Marque « Valeurs Parc naturels régional » et Haute valeur environnementale

-        Comment le réseau des PNR peut-il accompagner les initiatives PAT des PNR ?

-        Méthodes et outils pour accompagner à l’agroécologie dans les PNR

-        Quelles formes d’élevage demain compte tenu des évolutions sociétales ?

Année du document : 
2019
Date de mise en ligne : 
Lundi 27 Jan 2020
Dernière mise à jour : 
27/01/2020

Fédération des Parcs naturels régionaux de France

9 rue Christiani
75018 Paris
Tél. 01 44 90 86 20