© PNR Massif des Buages
Centre de ressources

La prédation sur le Parc du Verdon

Retour sur la charte du parc du Verdon :
Les extraits de la charte présentés ici pointent la nécessité et l'importance du pastoralisme sur le territoire

Le poids de la prédation sur le territoire du Parc :
Des données graphiques et typographiques dressent le bilan de la prédation. Les années couvertes par l'étude, de 2010 à 2012, montrent une augmentation des attaques. Un zonage des communes élégibles au dispositif 323C1 - année 2011 - illustre les zones géographiques sur lesquelles des éleveurs bénéficient de la mise en oeuvre de moyens de protection (gardiennage renforcé, parc de regroupement mobile, parc de pâturage de protection renforcée électrifiée, chiens de protection et analyse de vulnérabilité. 

La réflexion sur la prédation au parc Verdon : 
La prédation est ressentie de façon plus prégnante depuis quelques années : aussi, deux bureaux du Parc ont été organisés pour traiter des questions relatives à l'indemnisation des éleveurs, à la réglementation, aux stratégies développées dans les parcs du Vercors et du Queyras. 

Positions possibles pour le parc :
L'unique réponse à l'inquiétude des éleveurs par la seule indemnisation ne semble pas être la position adoptée par les élus. Au contraire, les conséquences du retour du loup doivent être appréhendées par l'ensemble des acteurs : Etat, collectivités locales, et associations environnementales. Cette "responsabilité partagée" de la prédation provoque le débat au cours duquel trois angles d'approche ont été adoptés.

Des pistes ont pu émergées comme l'étude des possibilités "d'éducation du loup", le besoin d'implication plus forte des associations environnementales, la formation à l'éthologie du loup ou encore la nécessité de définir clairement la légitimité et le périmètre d'action du Parc dans la gestion du retour du loup... etc.

D'autres pistes sont également évoquées. Sensibilisation, éducation, observation, aide à la gestion de zones sensibles, portage d'expérimentations, sont en revanche, autant de niveaux d'implication auxquels les Parcs peuvent prendre part. L'invention de nouvelles pistes d'implication de tous les acteurs concernés est nécessaire, comme l'illustre la position du Parc du Vercors qui se dit prêt à étudier la mise en place d'expérimentations sur son territoire si des moyens financiers sont délivrés dans cet objectif.

Type de document : 
Note d'information
Nombre de pages : 
2
Auteur(s) : 
E. Barrandon, M. Doussiere, JP Gallet
Date de mise en ligne : 
Mercredi 1 aoû 2012
Dernière mise à jour : 
03/04/2013

Fédération des Parcs naturels régionaux de France

9 rue Christiani
75018 Paris
Tél. 01 44 90 86 20