Le paysage, vecteur d'hybridation économique et culturelle d'un territoire : le plateau de Millevaches | Fédération des Parcs naturels régionaux de France
© PNR Massif des Buages
Centre de ressources

Le paysage, vecteur d'hybridation économique et culturelle d'un territoire : le plateau de Millevaches

Cette recherche sur le paysage du Plateau de Millevaches s'inscrit dans l'interprétation rétrodictive d'un processus forestier productiviste. Au XIXe siècle, ce territoire apparaît aux yeux de l'Etat comme lacunaire vis-à-vis de la politique de Reboisement des Montagnes prescrite par les lois de 1860 et 1864. Dans sa volonté d'annexer des périmètres de protection afin de planter des résineux, l'Etat se heurte localement à une opposition construite par le déplacement de la structure agropastorale. Au XXe siècle, Marius Vazeilles va convaincre les éleveurs de planter les Communaux du Plateau. Cet épisode, perçu comme un vecteur d'émancipation sociale, se transforme à la fin de la Seconde Guerre Mondiale pour atteindre une nouvelle phase financée par le Fonds Forestier National. Cette thèse analyse la réception de ce modèle forestier dans le contexte de l'ouverture économique et culturelle du Parc Naturel Régional de Millevaches en Limousin récemment créé. L'art paysager est considéré comme un outil de distanciation des regards endogènes favorisant une diversification du modèle économique dominant.

Type de document : 
Thèse - mémoire
Nombre de pages : 
436
Auteur(s) : 
Pascal Terracol
Éditeur du document: 
Université de Paris 1
Contributeur(s) : 
Sous la direction de Yves Luginbühl
Année du document : 
2008
Dernière mise à jour : 
29/08/2013

Fédération des Parcs naturels régionaux de France

9 rue Christiani
75018 Paris
Tél. 01 44 90 86 20