© PNR Massif des Buages
Centre de ressources

Opération « Objectif zéro pesticide dans nos villes et villages du Luberon »

Retour sur la formation : « L’intérêt des plantes messicoles pour vos espaces verts » du 9 juin 2016 à Forcalquier
 
Dans le cadre de son opération « Objectif zéro pesticide dans nos villes et villages du Luberon », le Parc naturel régional du Luberon propose un cycle de formations à destination des collectivités territoriales de son territoire.
La première journée intitulée « L’intérêt des plantes messicoles pour vos espaces verts » s’est tenue jeudi 9 juin à Forcalquier.
 
 Cette formation était animée par Stéphanie HUC, du Conservatoire botanique national alpin de Gap, et Didier Jammes, de BIO de Provence.
Destinée aux élus et aux techniciens espaces verts des communes du Parc, cette formation avait pour but de sensibiliser les communes à l’intérêt des plantes messicoles en faveur de la biodiversité notamment pour les abeilles et à les encourager à en semer sur les délaissés de voiries ou ronds-points comme cela a été fait  avec succès sur Forcalquier.
Les messicoles sont en effet des plantes menacées, adaptées à la sécheresse et aux sols pauvres, aux qualités nectarifères et pollenifères indéniables. Elles possèdent également comme le bleuet des propriétés médicinales.
 
16 élus et techniciens des communes de Forcalquier, Manosque,  Pertuis  Villeneuve, Mérindol, Forcalquier, La Bastidonne, Vachères, Viens, Saint Martin les Eaux, Rustrel, étaient présents à cette journée de formation.
Après une intervention en salle le matin, sur l’intérêt des plantes messicoles, l’après-midi était consacrée à une sortie de terrain à Forcalquier réalisée par Stéphanie HUC, assistée de Marie REBOUL  et Guillaume RAMPON, du service Espaces verts de la commune : visite des ronds-points, aux deux entrées de ville, semés avec des plantes messicoles (grand coquelicot, bleuet, nielle des blés, renoncule des champs), et à la Vachère avec une ancienne variété de blé. A noter la présence d’un très bel hôtel à insectes sur le rond-point à l’entrée sud-est de la ville.
 
Le Parc du Luberon souhaite continuer à  sensibiliser les communes du Parc à l’importance écologique des messicoles.
L’objectif est de permettre leur conservation. A la suite de cette formation, quelques communes se sont engagées à semer à titre expérimental des messicoles  fournies par le Conservatoire botanique national alpin au niveau des délaissés de voiries ou des ronds-points. Le Parc du Luberon les accompagnera dans ce projet innovant et expérimental.
                                 
 


En savoir + sur  « Objectif zéro pesticide dans nos villes et villages du Luberon »
Le Parc naturel régional du Luberon est engagé aux côtés de l'Agence de l'eau Rhône-Méditerranée-Corse et de la Région Provence Alpes Côte d’Azur dans un programme de réduction de l'usage des pesticides à destination des collectivités de son territoire.
L'objectif est d'apporter une meilleure information aux utilisateurs de produits phytosanitaires et de les accompagner pour aboutir à un changement de pratiques et à une suppression de l'usage des pesticides dans les espaces verts, la voirie et les cimetières.
La réduction de l'usage des pesticides, destinés à l'entretien des espaces verts et des voiries communales, est un enjeu important pour la préservation de notre ressource en eau.
Les produits utilisés  dans les zones urbaines sont responsables de près de 30 % de la pollution des eaux par les pesticides. Utilisés sur des surfaces imperméables ou à proximité de l'eau, les désherbants vont directement contaminer les rivières et les nappes phréatiques, lors des précipitations.              
                                               

Type de document : 
Expérience
Année du document : 
2016
Date de mise en ligne : 
Mercredi 22 juin 2016
Dernière mise à jour : 
22/06/2016
Parc: 
Luberon

Fédération des Parcs naturels régionaux de France

9 rue Christiani
75018 Paris
Tél. 01 44 90 86 20