© PNR Massif des Buages
Centre de ressources

Connaissons et protégeons nos prairies !

Objectifs : 

Il s’agit d’établir l’inventaire de la biodiversité de chaque commune du parc et d’éditer un document papier accompagné d’une soirée de restitution sous forme de conférence à la commune. Le document synthétise les données environnementales de la commune, cartographie l’occupation du sol, la typologie des milieux et hiérarchise ceux-ci pour leur intérêt naturel.

Contexte : 
  • Connaître un patrimoine qui était un paysage rural commun jusqu’à il y a peu et en établir l’état des lieux.
  • Sensibiliser les exploitants agricoles à sa raréfaction, à ses intérêts tant économiques qu’en terme de biodiversité et leur proposer des contrats pour les protéger.
Démarches et résultats : 

La cible est avant tout celle des agriculteurs afin des les sensibiliser puis d’agir avec eux à la préservation des prairies d’intérêt biodiversité. Mais il s’agit aussi, au-delà, de sensibiliser les habitants, les élus, les scolaires et les collectivités au rôle de l’agriculteur dans le maintien de ces milieux. Programme expérimental ayant débuté en 1995 avec tout de suite l’inventaire floristique des prairies du Parc avec un audit des exploitants pour connaître leurs pratiques et les sensibiliser.

Cet essai a ensuite été amplifié à l’échelle national avec d’autres Parcs sur un projet de recherche sur les qualités et les indicateurs différents à utiliser à travers la France et se traduit maintenant avec le concours national « Prairies Fleuries ».

Atouts et limites : 

Atouts : L’inventaire pluriannuel a permis de connaître exhaustivement le patrimoine prairial du Parc et de cibler au mieux ces actions. Ainsi, la CRAE a validé le périmètre de ces prairies comme éligible aux MAET. Les contacts en continus avec les agriculteurs ont permis une très bonne adhésion aux MAET (et avant aux CTE) et le maintien de pratiques bénéfiques à ce type de prairie.

Limites : La PAC et les fluctuations mondiales des cours du blé ont bénéficié aux céréales plus qu’à l’herbe et beaucoup d’éleveur ont cependant transformés leurs exploitations au profit d’une économie à court terme (même sir les prairies d’intérêt ont été très peu touchées). Le manque de moyens humains et financiers n’a pas permis d’agir concrètement avant 2008 sur ces milieux pour aider les exploitants.
L’inventaire précis nécessaire pour mettre en place des mesures adaptées est long à mettre en œuvre sur des grandes surfaces (en particulier au vu des faibles moyens financiers disponibles pour les inventaires de la nature « ordinaire »).

Date de mise à jour : 
Lundi 9 avr 2012
Type d'intervention : 
Expérimentation

Fédération des Parcs naturels régionaux de France

9 rue Christiani
75018 Paris
Tél. 01 44 90 86 20
 

randomness