© PNR Massif des Buages
Centre de ressources

Corridors Landes

Objectifs : 

Le réseau de landes du massif forestier d’Ermenonville et de ses marges constitue l’un des ensembles écologiques les plus précieux de Picardie et du nord de la France. C’est pourquoi, le PNR Oise-Pays de France et ses partenaires se sont fixés l’objectif de maintenir, gérer et restaurer ce réseau de landes.

Autrefois vastes milieux consacrés au pastoralisme, les landes et pelouses sableuses du massif d’Ermenonville et de ses marges ont progressivement laissé la place à des formations forestières. La réalisation d’un état initial du réseau de landes et milieux associés a été engagée fin 2004. L’état de conservation des différents habitats ainsi que la fonctionnalité des connexions écologiques ont également été évalués.

Cette étude (diagnostic et plan d'actions) des landes et milieux associés en forêt domaniale d’Ermenonville et propriété de l’Institut de France - Domaine de Chaalis a montré que plusieurs sites plus ou moins isolés concentrent encore l’essentiel du patrimoine biologique de ces milieux. Il est donc nécessaire, d'une part, de restaurer les îlots de landes et d’autre part, de les remettre en connexion entre eux.
En effet, cette fragmentation réduit les possibilités d’échanges des espèces entre les sites et mène à terme à leur disparition. Les premiers travaux ont été engagés pour restaurer des complexes de landes et de pelouses sur sables avec le Chantier d’insertion de Chantilly, l’ONF, l’Institut de France et le Conservatoire des sites naturels de Picardie, en forêt de Chaalis, en forêt domaniale d’Ermenonville.

Dans le même temps, des inventaires ont été conduits pour poursuivre le diagnostic et ainsi préciser les enjeux "landes" dans les espaces périphériques. Ces inventaires, plans de gestion et premières actions de restauration ont donné lieu à des conventions avec des propriétaires privés, le CRPF Nord/Pas de Calais/Picardie et le Conservatoire des sites naturels de Picardie. L’ensemble de ces sites d’intervention fait l’objet d’un suivi scientifique afin d’évaluer les travaux réalisés et le cas échéant ajuster les futures actions.

Après avoir entrepris la restauration de « noyaux » de landes, l’objectif est de restaurer/créer des corridors (continuités) entre des sites de landes et d’étudier la dispersion (recolonisation) d’espèces entre ces sites.
Ce projet a été retenu par l’Etat dans le cadre d’un appel à projet à destination des Parcs naturels régionaux proposé par le Ministère de l’Ecologie, de l'environnement, du développement durable et de l’ aménagement du territoire (MEDDAAT). Il a été présenté dans un projet global « Arcs écologiques franciliens entre ville et campagne - reconquête des trames éco-paysagères périurbaines » en association avec les Parcs du Vexin, de Chevreuse et du Gâtinais.

Il comprend :

  • La définition des actions de restauration/création de corridors « landes» au sein d’une matrice forestière
  • La réalisation des travaux de restauration/création de corridors
  • L’analyse de la fonctionnalité de ces corridors à travers le suivi de la dispersion d’espèces cibles (Lézard agile, Noctuelle de la myrtille, Violette des chiens, Filipendule vulgaire…) Ce projet comprend également un voyage d’étude et d’échange en forêt de Fontainebleau avec les partenaires concernés par la gestion des landes.
Contexte : 
  • Solide partenariat entre tous les acteurs privés et publics
  • Importance de l’expertise scientifique devant être mobilisée
Démarches et résultats : 
  • Sensibiliser et faire adhérer le maximum de partenaires à l’opération :
    Office national des forêts, Centre régional de la propriété forestière, Conservatoire des sites naturels de Picardie, Institut de France, propriétaires privés (forestiers, CERAM, Parc Astérix, golf, etc.)
  • Se doter des compétences scientifiques pour réaliser les inventaires, effectuer le suivi, suivre les chantiers de restauration, proposer et expérimenter les actions de restauration de corridors entre les milieux de landes.
Atouts et limites : 
  • Permet de préserver voire renforcer un réseau écologique exceptionnel au nord du Bassin parisien,
  • Mobilise des interventions atypique comme le débardage à cheval,
  • Illustre ce que peut être concrètement une opération de restauration de corridors entre plusieurs sites naturels d’un réseau écologique,
  • Expérimente la « recréation » de corridors,
  • Travaux de recherche sur la dispersion des espèces.
Date de début : 
2004
Région : 
Île-de-France
Type d'intervention : 
Evaluation

Fédération des Parcs naturels régionaux de France

9 rue Christiani
75018 Paris
Tél. 01 44 90 86 20