révision de la Charte du Parc naturel régional des Grands Causses- actualisation du diagnostic de territoire

Dates de publication de l'offre : 
Mercredi 13 mar 2019 - Dimanche 14 avr 2019
Type d'emploi : 
Stage
Catégorie de métier : 
SIG - évaluation - planification
Nom de l'organisme : 
Parc naturel régional des Grands Causses
Contexte : 

Contexte

Créé en 1995 sur la base de volontés politiques locales et d’une labellisation par décret du Premier ministre, le Parc naturel régional des Grands Causses a relevé plusieurs défis :

La gestion et la protection du patrimoine naturel et culturel,
L’aménagement du territoire,
Le développement économique et social du territoire,
L’accueil, l’information et l’éducation,
L’expérimentation.

Syndicat mixte composé de 93 communes, le Parc est un vaste territoire aux accents méditerranéens, aux influences continentales et aux poussées atlantiques. S’étendant sur près de 330 000 hectares, c’est le 3e plus grand Parc naturel de France. Avec ses voisins limitrophes, le Parc national des Cévennes à l’est, le Parc naturel régional du Haut-Languedoc au sud et le Parc naturel régional de l’Aubrac au nord, il constitue l’un des plus grands espaces naturels d’Europe, au sud du Massif central.

Composé de quatre grandes entités paysagères, et de nombreuses sous entités qui représentent le cadre quotidien des habitants, le Parc a plusieurs visages. Il englobe une mosaïque d’espaces naturels, de terres habitées et cultivées. Sur les causses, d’immenses plateaux calcaires entrecoupés de gorges et de rivières. Dans les Rougiers, des collines et des plaines aux couleurs chatoyantes. Sur les monts de Lacaune ou du Lévézou, de la forêt, de hauts sommets parcourus de vallées encaissées. Et sur les avant-causses, des vallées dégagées et des plateaux en pente douce.

La Charte du Parc définit les fondements, les objectifs et les moyens pour conduire pendant 15 ans un « projet de développement durable » sur le territoire. Code de bonne conduite qui engage les signataires, elle fixe en outre des objectifs et des actions pour la gestion économe des ressources. De là, en partenariat avec des scientifiques, des associations, des acteurs socio-économiques, mais aussi les collectivités locales et les services de l’Etat, le Parc élabore un programme d’actions à destination de ses 70 000 habitants. Prévue pour une période allant de  2007 à 2019, elle a été prolongée de 3 ans, jusqu’à 2022, comme le prévoit la Loi pour la reconquête de la Biodiversité de juillet 2014. 

Le Syndicat mixte du Parc naturel régional des Grands Causses et la Région Occitanie lancent aujourd’hui la révision de la charte pour définir le projet de territoire de 2022 à 2037.

Mission : 

Objectifs du stage

Le code de l'environnement (et particulièrement les dispositions du III de l’article R. 333-3)  prévoit que dans le cadre du renouvellement de la charte d’un Parc naturel régional, soit actualisé le diagnostic précédent (2007).

Le diagnostic actualisé s'inscrit dans la même logique que le diagnostic initial et met en évidence l'évolution du territoire pendant le précédent classement en prenant en compte l'ensemble des facteurs d'évolution, qu'ils soient ou non liés à la mise en œuvre de la charte.

Il s'appuie notamment sur les bilans périodiques du dispositif de suivi de l'évolution du territoire précédemment réalisés.

 

Détail du travail attendu 

1/ Mise à jour du diagnostic socio-économique

Au vu du diagnostic initial de la Charte du Parc naturel régional des Grands Causses, il s’agira de produire les indicateurs actualisés et analyser les éléments d’évolutions :

- Les évolutions démographiques,
- Les évolutions économiques,
- Le logement
- Les équipements et services,
- Les infrastructures de transport,
- Etc.

 

2/ Mise à jour du diagnostic agricole

Caractérisation spatiale et historique de l’activité agricole et des filières agroalimentaires :

Démographie agricole et Typologie des exploitations : localisation, taille, parcellaire, emploi, cheptel, type de production, âge, bâtiments, équipements et matériels (individuels et collectifs – les CUMA par exemple), système de production, données économiques, aides reçues (dont la DJA).
Analyse des filières agroalimentaires (Roquefort, bovins lait, bovin et ovin viande, fruits et légumes, etc.) : localisation des structures et entreprises concernées, emplois, productions, évolutions. Focus sur les circuits courts (transformation à la ferme, vente directe, magasins de producteurs, etc.) et les filières sous SIQO (Roquefort, Veau et Agneau de l’Aveyron, etc.).
Perspectives d’évolutions pour les exploitations agricoles et les filières agroalimentaires : investissements en cours et en projet (bâtiments, diversification, etc.),

Cartographie et analyse des enjeux croisés autour de la question foncière (occupation et utilisation) et des pressions subies par les espaces agricoles et naturels :

-Occupation des sols et son évolution au cours des 20 dernières années. Détermination du potentiel des sols.
Installations et transmissions des exploitations agricoles et du foncier agricole : transactions foncières (volume, prix, localisation), changement de vocation du foncier (agricole/non agricole), actions mises en place pour la gestion du foncier (SAFER, Office foncier, et autres).
Enfrichement et enrésinement des terres agricoles : fermeture des espaces pastoraux sur les Causses, enfrichement des parcelles, etc.
Evolution quantitative et qualitative des surfaces forestières : évolution, pratiques, valorisation.
Localisation des zones clés pour les ressources hydriques (quantité et qualité des eaux de surface et souterraines) et problématique liées au changement climatique (épisodes de sécheresse)
Localisation des zones clés pour les enjeux environnementaux : biodiversité animale et végétale, zones Natura 2000, Trame Verte et Bleue, etc.
Urbanisation des terres : habitats, zones commerciales et d’activité
Localisation des zones à enjeux touristiques (atouts et pressions)
Liens entre les dynamiques d’occupation et d’utilisation des sols et les paysages. Fonctionnalités, conflits d’usage.

 

3/ Les évolutions de l’Atlas paysager

Identification des dynamiques paysagères:

A partir de données cartographiques et statistiques anciennes, il convient de déterminer les dynamiques paysagères de chaque unité et les enjeux associés.

 

4/ Evolution du périmètre d’étude

Le périmètre d’étude pour le renouvellement de la Charte évolue. En effet, en 1995, l’ensemble des communes membres du Parc se situent dans le département de l’Aveyron. Le Syndicat mixte du parc naturel régional des Grands Causses intègre donc à son périmètre d’étude pour la révision de sa charte l’ensemble des communes qui composent la Communauté de communes du Lodévois-Larzac à l’exception de celles d’ores et déjà classées dans le Parc naturel régional du Haut-Languedoc.

Il s’agira donc de compléter l’ensemble des éléments de diagnostic pour l’ensemble du nouveau périmètre d’étude.

Profil : 

Profil :

Étudiant-e dans le domaine des systèmes d’information géographiques avec des notions de géographie, de paysage, d’agriculture (Bac +5)
Maitrise indispensable de l’outil cartographique : QGis et/ou Arcview
Sensibilité aux composantes du paysage
Connaissance en agriculture
Connaissance en géomorphologie, occupation du sol et patrimoine
Capacité d’investigation, rigueur et autonomie demandée

Informations complémentaires : 

Encadrement :

Le stagiaire sera sous la responsabilité du Chef de pôle « aménagement, paysage et évaluation » et du chargé de mission paysages du syndicat mixte du Parc naturel régional des Grands Causses.

Le responsable du Système d’information géographique (SIG) assurera l’encadrement technique du volet SIG.

Durée :

6 mois en 2019 (dates à définir selon disponibilités)

Conditions :

Convention de stage obligatoire

Indemnité mensuelle règlementaire

Permis de conduire

Un poste informatique avec un SIG est mis à disposition du personnel et des stagiaires.

Le stagiaire sera basé au siège du PNR des Grands Causses, à Millau (Aveyron)

 

 

Coordonnées pour postuler: 

Lettre de motivation et CV à adresser AU PLUS TOT par mail à :

arnaud.boudou@parc-grands-causses.fr

Pour plus d’informations, contacter Arnaud BOUDOU au 05 65 61 46 65.

Fédération des Parcs naturels régionaux de France

9 rue Christiani
75018 Paris
Tél. 01 44 90 86 20
 

randomness