Suivi par télédétection de la sensibilité des forêts du Parc Naturel Regional de l'Aubrac à la pression des cervidés | Fédération des Parcs naturels régionaux de France

Suivi par télédétection de la sensibilité des forêts du Parc Naturel Regional de l'Aubrac à la pression des cervidés

Dates de publication de l'offre : 
Mardi 8 sep 2020 - Samedi 14 nov 2020
Type d'emploi : 
Stage
Catégorie de métier : 
Gestion des espaces naturels
Nom de l'organisme : 
PNR de l'Aubrac
Contexte : 

Au terme d’un long processus, le PNR de l’Aubrac est devenu le 53e PNR de France en vertu du décret de classement du 23 mai 2018. La Charte, « feuille de route » du PNR de l’Aubrac construite autour de 4 axes stratégiques, 14 orientations et 37 mesures opérationnelles, repose sur 3 fondements :

- La préservation, la gestion et la valorisation des patrimoines naturels et culturels ;
- La pérennité d’une dynamique économique locale ;
- Le renforcement de la qualité de vie.

Au sein de cette feuille de route, les mesures identifiées illustrent des points majeurs du projet stratégique et correspondent aux missions « clés » d’un PNR. La disposition 3 de la mesure 18 précise ainsi un des enjeux importants pour le territoire : « permettre une gestion concertée et durable de la grande faune ».
A l’échelle du territoire du PNR de l’Aubrac, les paysages sont constitués d’une alternance de milieux ouverts herbacées et de forêts. Cette mosaïque d’écosystèmes est garante d’une riche biodiversité et fournit des services environnementaux reconnus. Les ongulés sauvages font partie intégrante de ces écosystèmes, sur lesquels ils exercent un rôle fonctionnel. L’impact des ongulés sauvages, et notamment des cervidés, sur les milieux forestiers est néanmoins complexe. La pression qu’ils exercent sur la végétation forestière peut constituer un frein important à la mise en œuvre d’une gestion durable.

La recherche d’une situation d’équilibre agro-sylvo-cynégétique passe par l’établissement d’un constat partagé par les acteurs cynégétiques, agricoles et forestiers. Afin de répondre à cet enjeu, le PNR de l’Aubrac (dans le cadre de sa Charte Forestière) et le Parc national des Cévennes ont établi un partenariat dans le cadre du projet « Recherche et suivi de l’équilibre entre les ongulés sauvages et les forêts anciennes / milieux ouverts herbacés » (RSEOM). Ce projet, construit autour de 4 axes, vise notamment à développer des outils d’aide à la décision adaptés aux contextes locaux.

La caractérisation de l’écosystème forestier en termes de sensibilité aux dégâts de cervidés reste à ce jour trop fragmentaire, imprécise, onéreuse et difficilement renouvelable pour constituer un outil pertinent d’aide à la décision. La sensibilité des boisements demeure pourtant un indicateur fondamental pour apprécier les risques encourus par les sylviculteurs. En ce sens, l’apport de la télédétection satellitaire ouvre une voie nouvelle d’investigation pour produire des cartographies dynamiques des zones de sensibilité aux dégâts de cervidés.

Au travers du projet de recherche ReForest (https://reforest.inrae.fr), l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) a développé une méthodologie expérimentale basée sur le traitement d’images satellitaires et l’analyse de la variation de l’activité photosynthétique d’une année sur l’autre, afin de détecter les interventions sylvicoles induisant une sensibilité des peuplements aux dégâts de cervidés.
L’axe 1 du projet RSEOM vise à expérimenter et consolider cette méthodologie sur les territoires du Parc national des Cévennes et du PNR de l’Aubrac.

Mission : 

Le∙la stagiaire sera basé∙e dans les locaux du siège du PNR de l’Aubrac, à Aubrac, au sein du pôle Gestion et Valorisation des ressources et des milieux naturels.
Il∙elle sera placé∙e sous l’autorité hiérarchique du chef de pôle.
De nombreux déplacements sont à prévoir sur le territoire du PNR de l’Aubrac.
Ce stage s’inscrit dans le cadre de l’action « Expérimentation de cartographies des peuplements sensibles à l’abroutissement et définition d’indicateurs forestiers par télédétection satellitaire » du projet RSEOM.

Il se déroulera parallèlement à un stage similaire au sein du Parc National des Cévennes et d’un stage de Master 2 en géomatique/télédétection hébergé par l’INRAE (UMR TETIS - Montpellier). Une étroite collaboration entre les trois stagiaires est attendue, afin de garantir l’homogénéité et la cohérence des méthodes utilisées et des résultats obtenus.

Il s’agira de valider, par contrôles sur le terrain, les résultats issus des traitements d’images satellitaires effectués par l’INRAE sur la période 2017-2020 (stage M2 géomatique-télédétection) afin de proposer des indicateurs forestiers qui contribueront au pilotage de l’équilibre agro-sylvo-cynégétique sur le périmètre de la zone d’étude.

1/ Constitution d’une base de données de l’historique des interventions sylvicoles

Cette base sera alimentée par les données de l’ONF, du CRPF et des gestionnaires forestiers. Le∙la stagiaire assurera un travail d’animation, de collecte, de sélection et de mise en forme des données. L’emprise spatiale de la base sera à définir en concertation avec le stagiaire géomatique/télédétection afin d’identifier les secteurs géographiques les plus appropriés à la planification des contrôles de terrain..

2/ Préparation et mise en œuvre d’une méthodologie de validation de terrain

Le∙la stagiaire élaborera, puis mettra en œuvre une méthode (stratégie d’échantillonnage, protocole de terrain) qui, en confrontant les détections satellitaires aux données historiques des interventions sylvicoles, permettra d’apprécier la robustesse des télédétections.

Le protocole sera élaboré en étroit partenariat avec les deux autres stagiaires de façon à standardiser la démarche sur les deux territoires (Aubrac et Cévennes).

Les bilans des vérifications de terrain seront transmis au stagiaire géomatique-télédétection dans le but d’optimiser et de calibrer les méthodes de traitement des images.

3/ Définition d’indicateurs forestiers.

A partir des données de télédétections et de leur consolidation par les vérifications de terrain seront proposés par le∙la stagiaire des indicateurs destinés à la concertation et la prise de décisions dans le cadre du pilotage de l’équilibre agro-sylvo-cynégétique.

Ces indicateurs pourront être déclinés sous différentes formes, notamment cartographiques. Ils seront valorisés, concrètement, dans le cadre des actions de concertations engagées sur le territoire.

En complément de la mission principale, le∙la stagiaire participera, ponctuellement, à différentes actions mises en œuvre dans le cadre du projet RSEOM :

- Suivi du réseau de dispositifs enclos – exclos : réalisation des relevés des différents indicateurs (végétation, photographie, piège photo ;
- Suivi des indicateurs de changement écologique (ICE) : participation à des prises d’indice de consommation (IC), participation à des suivis par indice kilométrique d’abondance…
- Participation aux opérations de concertation mise en œuvre dans le cadre du projet RSEOM

La.le stagiaire sera, également, amené à participer à vie de la structure (réunion d’équipe, évènements…)

Profil : 

Profil : formation de niveau Bac +4/5 avec spécialisation dans un des domaines suivants : forêt, environnement, aménagement du territoire

Savoir-faire :

- Connaissance du monde des collectivités et des problématiques d’aménagement du territoire en milieu rural ;
- Connaissance en gestion forestière et/ou de la faune sauvage ;
- Maîtrise des concepts et des outils géomatiques (QGIS)
- Maîtrise des logiciels de bureautique (pack Office ou LibreOffice)
- Bonnes capacités rédactionnelles et de conduite de projet

Savoirs être :

- Autonomie et rigueur
- Aisance relationnelle
- Intérêt pour la médiation

Informations complémentaires : 

Gratification selon le barème en vigueur

Coordonnées pour postuler: 

Demande d’informations et candidature (lettre de motivation à l’adresse de « M. le Président du SMAG du PNR de l’Aubrac» et CV) sont à envoyer par mail à
Romain RIBIERE (romain.ribiere@parc-naturel-aubrac.fr - 05.65.48.19.11) avant le 15 novembre 2020.

Fédération des Parcs naturels régionaux de France

9 rue Christiani
75018 Paris
Tél. 01 44 90 86 20
 

randomness