COP 21

Intégration territoriale des énergies renouvelables

La Charte du Parc fixe un objectif d’approche transversale des enjeux liés au développement des énergies renouvelables pour respecter les engagements pris de tendre vers l 'autonomie énergétique à l 'horizon 2030 puis vers un équilibre entre consommations et productions locales à l ’horizon 2050 avec le Grand Narbonne. À cette fin, divers outils d’aide à la décision ont été créés, tel s que la charte éolienne ou la charte solaire photovoltaïque.

Réseau des chaufferies Bois-énergie

Créé en 2014, le réseau des chaufferies Bois-énergie rassemble l ’ensemble des maîtres d’ouvrage de chaufferie bois (granulé ou plaquette) présents sur le territoire du Parc. L’idée première était de mutual iser les expériences liées à la création, la gestion et l ’approvisionnement des chaufferies Bois-énergie afin de faire progresser cette filière deproduction d’énergie.

Action présentée par les rubriques suivantes : Résumé de l’action - Contribution climat - date/durée - Données - Rôle du Parc - Points forts/originalité - prespectives/ limites

Pour une hydroélectricité intégrée

En 2009, 60% des besoins énergétiques des Monts d’Ardèche étaient couverts par les énergies renouvelables. L’eau constitue un des deux gisements les plus importants grâce à un riche patrimoine hydroélectrique lié à son passé industriel . Mais une diminution de cette production est à prévoir, du fait de la modification des débits réservés par la loi sur l ’eau (diminution d’environ 58 GWh, soit 5000 Tep) et au regard des prévisions cl imatiques.

Adapter le vignoble champenois et ses paysages

© G Bonnet

En Montagne de Reims, les effets du changement cl imatique se constatent déjà avec, entre autres, l’avancement des dates de vendanges de 21 jours en 20 ans du vignoble champenois, l’expansion de maladies en forêt (Chalarose du frêne) et la modification de la nature des sols. À cela viennent s'ajouter des épisodes climatiques violents de plus en plus fréquents qui, associés à la topographie, causent des dégâts importants dans les villages.

ISOLE TOIT, mais pas tout seul

Le dispositif "ISOLE TOIT, mais pas tout seul ", se concentre sur l 'isolation des toitures en offrant un accompagnement tout au long du processus, du premier contact à la signature du devis. L'expérimentation du dispositif effectuée en 2014 a permis de val ider les différentes étapes. Le dispositif a été reconduit pour 3 ans (201 5-2018) sur un territoire élargi avec l 'objectif de réal iser 30 chantiers la première année, 50 la deuxième et 80 la troisième.

Baugez-vous! L’éco-mobilité du quotidien

Le programme « Baugez-vous! » est une initiative du Parc pour expérimenter et développer l 'écomobilité sur son territoire. En réalisant un diagnostic de la mobil ité, le Parc a constaté que 91 % des déplacements des habitants et90% des trajets des excursionnistes étaient effectués en voiture individuelle.

Action présentée par les rubriques suivantes : Résumé de l’action - Contribution climat - date/durée - Données - Rôle du Parc - Points forts/originalité - prespectives/ limites

Agir avec le monde agricole : expérimentation de Dia'terre®

Le Parc souhaite sensibil iser les agriculteurs au changement cl imatique et les accompagner dans l 'adaptation de leurs pratiques culturales. À l 'aide de l'outil Dia'Terre, développé par l 'ADEME, il va effectuer le diagnostic des exploitations agricoles bénéficiaires de la marque Parc. Ce diagnostic porte principalement sur la consommation
énergétique et sur les émissions de gaz à effet de serre.

Action présentée par les rubriques suivantes : Résumé de l’action - Contribution climat - date/durée - Données - Rôle du Parc - Points forts/originalité - prespectives/ limites

Pôle de l'écohabitat et des énergies renouvelables

En 2004, une commune a décidé d’acquérir une ancienne briqueterie pour lui redonner une nouvel le vie et s'est tournée vers le Parc pour la réhabil iter et imaginer son avenir. Ensemble, il s décidèrent de créer le Pôle de l ’éco-habitat du Marais poitevin. C’est un partenariat actif qui s'est mis en place autour du projet : élus de la commune, techniciens du Parc, architectes mandatés ont travail lé ensemble pour sauvegarder ce patrimoine industriel et y développer des activités
résolument tournées vers l’avenir tout en conservant la mémoire du savoir-faire.

ENERTERRE

Pour tenter de lutter contre la précarité énergétique, le Parc mène depuis octobre 201 1 une expérimentation de rénovation d'habitations en terre occupées par des famil les à revenus modestes. Ces familles ne disposent pas des ressources nécessaires pour financer des travaux d’amél ioration thermique et hygrométrique de ce bâti traditionnel.

Action présentée par les rubriques suivantes : Résumé de l’action - Contribution climat - date/durée - Données - Rôle du Parc - Points forts/originalité - prespectives/ limites

Services Energétiques Durables En Luberon (SEDEL)

Souvent isolées, et disposant de peu de moyens, les communes rurales ont besoin d'une assistance pour se lancer dans une démarche de maîtrise de l ’énergie ambitieuse. Le Parc a mis en place le programme SEDEL pour mettre en commun les moyens et travailler en réseau, afin que chaque commune inscrite dans la démarche fasse des économies et développe les énergies renouvelables.

Action présentée par les rubriques suivantes : Résumé de l’action - Contribution climat - date/durée - Données - Rôle du Parc - Points forts/originalité - prespectives/ limites

Pages

Subscribe to RSS - COP 21

Fédération des Parcs naturels régionaux de France

9 rue Christiani
75018 Paris
Tél. 01 44 90 86 20
 

randomness