Appel à projet artistique" Se mettre au vert"

Type de marché : 
Services
Type de procédure : 
Procédure adaptée
Date de mise en ligne : 
Vendredi 19 jui 2019
Date limite de réception des offres : 
Lundi 30 sep 2019 - 17:00

Le contexte
Le dispositif des résidences mission
Il s’agit d’un dispositif proposé par la DRAC Ile-de-France qui concerne les territoires ruraux et périurbains.
Dans le cadre d’une « résidence mission », l’artiste doit mettre en place une démarche de
co-création artistique avec les habitants par le biais d’un dialogue, avec pour support les particularités environnementales locales. L’artiste peut mettre en avant son propos artistique, mais l’axe de travail doit être la co-construction de gestes artistiques avec les participants. Il doit accompagner le regard sur des points du territoire. Il a une mission d’éducation et d’accompagnement à la démarche artistique.
Le Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse et les objectifs de la charte
Qu’est-ce qu’un Parc naturel ?
Un PNR est un territoire habité à dominante rurale, au patrimoine naturel et culturel remarquable qui mérite les plus grandes attentions. Valorisant pour la Région Ile-de-France, il accueille naturellement beaucoup de Franciliens et de touristes.
Les communes, les départements, et la Région adhérentes au Parc participent à la rédaction d’une Charte qui présente les grands choix du territoire. Bien entendu, la Charte prévoit les moyens de protéger la flore, la faune, les paysages, les bâtis anciens… Elle prévoit aussi d’orienter le territoire vers un développement durable et économe en énergie.
Mais elle va plus loin, car elle dit comment, par quelles mesures précises, on peut parvenir à un équilibre entre l’environnement et la vie quotidienne. La Charte prévoit aussi de mesurer les efforts réalisés par les collectivités, les entreprises et les habitants.
Comment parvenir à tout cela ?
Les échanges sont primordiaux, l’innovation et l’expérimentation aussi.
Et peut-être le détail qui change tout : l’adhésion volontaire des collectivités, source d’enthousiasme et de créativité.
Pour en savoir plus : http://www.parc-naturel-chevreuse.fr/revision-charte-pnr.html

Les objectifs du projet
1. Fédérer les équipements culturels du territoire du Parc autour d’un projet culturel commun dont le fil rouge est "Se mettre au vert".

  • Ce projet doit renforcer leur visibilité et amener les publics locaux et franciliens à s’intéresser à ces sites et au territoire du Parc naturel
  • Créer du lien entre le territoire rural et le territoire urbain. Au final on espère que le public actuel des villes choisira aussi de « se mettre au vert » temporairement au sein du Parc grâce aux propositions qui seront formulées. Ce projet est l’occasion de nouvelles rencontres, d’élargissement des publics locaux et extérieurs
  • Créer du lien entre les sites qui sont isolés et difficilement accessibles, une réalité contraignante

2. Traduire la thématique « Se mettre au vert » pour souligner et évoquer d’abord une histoire commune au territoire (un espace attractif) mais pour décliner aussi les spécificités de chacun des lieux partenaires (des portes d’entrée illustrant le propos) : comme un livre qui traite d’un sujet spécifique qu’il déploie en plusieurs chapitres, il s’agira de produire une oeuvre/forme commune mais aussi des déclinaisons. Le but est donc de montrer que, malgré leurs différences, ces lieux racontent la même histoire, une part de l’histoire du territoire qui, en outre, se situe dans cet écrin de nature particulier qu’est le Parc, une occasion de le valoriser.
3. Décliner le thème « Se mettre au vert » et prendre en compte plusieurs notions :

  •  La notion de retraite

Eloignement, au sens géographique du terme vers la campagne. Recherche de calme, de repos, rompre avec l’effervescence de la ville, l’urbanité, la modernité, l’industrie, la pollution
*L’éloignement peut se traduire par une volonté d’isolement (ex. Coubertin, La Chapelle). La retraite devient alors prétexte à la concentration, au travail, à la création voire même à la spiritualité, la contemplation ou la méditation
*L’éloignement peut aussi garder une dimension de sociabilité où il est question de recevoir et d’entretenir un réseau social voire de vivre collectivement (ex. Ravel, Louis Carré, Aragon Triolet, Le Lieu)
Cet éloignement est rendu possible et facilité par les infrastructures routières et ferroviaires.

  •  La notion de retour à la nature

Retour aux sources, connexion à la nature
Besoin de revenir à un quotidien débarrassé des contraintes et redécouverte d’une simplicité perdue. Retour à un essentiel. Recentrement
Prise de conscience de la beauté de la nature

  •  La notion d’inspiration

Un territoire qui inspire : il convient alors de montrer combien ce territoire de nature peut être un territoire qui inspire
Il devient un lieu de création protéen, enivrant aussi bien poètes, écrivains, humoristes, artistes que religieux…
La nature comme référence, comme sujet, comme esthétique (Petit Moulin)

  •  La notion d’immersion

Le paysage environnant est tout aussi important que la maison elle-même :
- la vue notamment (Ravel, Louis Carré, Devos)
- l’écrin forestier (Ravel), l’écrin de verdure (Maison Aragon Triolet), l’écrin pittoresque (Petit Moulin)
- un espace de dialogue pour montrer des oeuvres (Coubertin, Maison Aragon Triolet, Le Lieu, La Chapelle)
La notion de marche, de promenade, d’imprégnation dans la nature est importante (Monnet, Ravel)
Le rapport intérieur/extérieur : la nature est présente à l’intérieur des maisons et les maisons s’ouvrent vers l’extérieur (Louis Carré, Aragon Triolet)

  • La manière d’habiter

La plupart du temps il s’agit de réinvestir des lieux existants, une seule construction spécifique (Louis Carré)
S’installer au vert permet de trouver sa maison, un ancrage (Elsa Triolet) ; de retrouver son chez soi, des références (Raymond Devos)
Notion de résidence au sens de maison mais aussi au sens d’espace de création et de travail artistique (Le Lieu, Maison Aragon Triolet, La Chapelle)
Mode de vie adapté à une simplicité rurale (jardiner, cultiver…)
Cf aussi certains parallèles avec le mouvement de villégiature
4. Il existe une certaine continuité dans ce besoin de se mettre au vert jusqu’à aujourd’hui même si les manières de le faire ont évolué. Même si le sujet n’est pas nos préoccupations actuelles mais bien l’histoire de la mise au vert au sein du territoire du Parc, un dialogue peut être noué avec la réalité d’aujourd’hui. Cette actualité du thème fait partie de l’arrière fond pour mobiliser les publics autour du projet.
Les propositions, l’évocation des lieux du territoire et de leur histoire doivent pouvoir éveiller ce qui fait écho chez nous aujourd’hui : besoin de nature, saturation de la ville, contexte écologique, etc… Ce qui sera l’occasion de rappeler combien il est important de préserver cet écrin territorial de verdure ! qui a attiré hier et qui est toujours considéré comme un « poumon vert »

Téléchargez le cahier des charges et les annexes

 

Contact : 

Comité de pilotage
DRAC Ile-de-France
Delphine Regalasti, Service Développement et action territoriale
Elus du PNR
Véronique Boone, Présidente de la Commission Patrimoine Culture
Un suppléant
Equipe technique du PNR
Jacques Bonnisseau, directeur du Parc
Sophie Dransart, Mission Patrimoine Culture (Mission Pilote)
Amandine Robinet, Mission Patrimoine Culture
Région Ile-de-France
Un représentant de la Région Ile-de-France
D’autres partenaires du territoire à compétence artistique pourront être sollicités.
Sélection

Une première sélection se fera sur dossier :

Dossier sera à remettre jusqu’au 30 septembre inclus
Un exemplaire papier devra être envoyé à :
Sophie DRANSART (Se mettre au vert)
PNR de la Haute Vallée de Chevreuse
Château de la Madeleine
78 472 Chevreuse Cedex

Le document devra aussi être envoyé par mail à :
delphine.regalasti@culture.gouv.fr et à s.dransart@parc-naturel-chevreuse.fr

Il devra comporter :
- La présentation de la démarche proposée, de la manière la plus précise possible (schéma, croquis ou esquisse acceptés)
-La présentation de l’équipe artistique (compagnie, collectif…) et des éventuelles autres personnes mobilisées (régisseur, technicien…). Le jury appréciera les compétences professionnelles de l’équipe ainsi que des expériences similaires de projet artistique territorial.
- La présentation du calendrier des interventions proposées et de la répartition des déplacements (présence de l’équipe artistique sur le territoire)
La sélection finale se fera après un entretien prévu le 22 octobre (matin)
Un deuxième entretien pourra être organisé le 24 octobre (après-midi) si besoin.

Fédération des Parcs naturels régionaux de France

9 rue Christiani
75018 Paris
Tél. 01 44 90 86 20
 

randomness