Etat des lieux des dynamiques autour des jardins

Date de publication de l'offre
01/04 - 30/09/2021
Type d'emploi
Stage
Catégorie de métier
Développement économique - culturel
Nom de l'organisme
Parc naturel régional du Massif des Bauges

Ce stage s’inscrit dans le cadre du projet « Jardin’R : Renouveau jardinier dans les territoires ruraux : creuset et révélateur des transitions alimentaires, sociales, économiques et environnementales », porté par le Laboratoire Etudes Rurales, l’ISARA et plusieurs partenaires territoriaux d’Auvergne-Rhône-Alpes, dont Le Parc naturel régional du Massif des Bauges. Le jardin en milieu rural (entendu comme potager, vergers et petits élevages domestiques) est à l’interface de nombreux enjeux, et à ce titre est un objet intéressant pour observer et questionner les dynamiques de transition. Le rôle des jardins collectifs ou individuels en termes de transition et d’innovation sociale, en milieu rural, est souvent ignoré. Pourtant, les jardins, les vergers et élevages amateurs sont des lieux-clefs pour la conservation et la remobilisation de la biodiversité domestique. Des savoir-faire « traditionnels » jardiniers (naturalistes, de conservation et de transformation alimentaires) sont requalifiés. Le renouveau se matérialise par la diffusion des jardins collectifs, qui étaient surtout l’apanage des villes, et celles de nouvelles pratiques (permaculture, jardins et vergers de maraude, jardins thérapeutiques, …). Ce projet accorde une attention particulière aux permanences, innovations et transferts de pratiques autour des jardins et il vise à considérer les jardins de façon transversale, prenant en compte leurs différentes fonctions (nourricière, sociale, paysagère, patrimoniale, urbanistique et environnementale).
De nombreux acteurs se mobilisent en faveur des jardins. Dans le massif des Bauges, la dynamique est portée par des collectifs d’habitants, associations locales, environnementales et patrimoniales, collectivités. Les enjeux territoriaux autour des jardins et vergers relèvent de diverses politiques. Vergers et jardins sont questionnés au titre des paysages « transitionnels », de la biodiversité, de la souveraineté alimentaire. Des actions en faveur de la transmission et sauvegarde du patrimoine culturel immatériel des jardins-vergers ont été menées par le Parc depuis une vingtaine d’années (formations à la taille et à la greffe des arbres fruitiers, identification des anciennes variétés fruitières, opération « Plantons le paysage, atelier mobile pour la fabrication de jus de pomme pasteurisé, inventaire des savoirs et pratiques alimentaires et culinaires…).

Mission

Le stage consistera à réaliser un état des lieux de la place des jardins/vergers, individuels et collectifs dans le massif des Bauges. Ce travail de recherche et de terrain sera réalisé sur les différents secteurs du Parc.
Une analyse qualitative fine des dynamiques associatives, politiques, économiques autour des jardins sera conduite dans le territoire du Parc avec les entrées suivantes :
- Inventaire et qualification des dynamiques associatives : jardins collectifs, réseaux de jardiniers particuliers, associations autour de la biodiversité domestique ;
- Reconnaissance des jardins dans les politiques de développement des territoires : territoires en transition, PAT, chartes des PNR, politiques de valorisation de la biodiversité domestique et lien aux acteurs patrimoniaux ;
- Prise en compte des jardins dans l’urbanisme et les politiques d’aménagement (SCOT, PLU, Trames vertes et bleues, revitalisation des bourgs, etc.),
- Implication – ou pas - des collectivités autour des jardins (terrain, matériel, compétences…),
- Stratégies et rôle des acteurs socio-économiques privés (jardineries, pépiniéristes, formateurs…).
Il s’agira d’appréhender quels enjeux soulèvent les jardins/vergers, individuels/collectif (autoconsommation, pluriactivité, transmission des savoir-faire, biodiversité…) dans le territoire et d’envisager des actions opérationnelles à mettre en place pour accompagner les communes, associations ou collectifs dans leurs démarches de transition.

Profil

Formation supérieure de niveau Master Il (ethnographie, anthropologie sociale et historique, valorisation patrimoniale, médiation…) ou Ingénieur agricole ou équivalent :

• Aisance relationnelle et capacité d’écoute (prise de contacts, enquêtes de terrain...), esprit de créativité et d’initiative.
• Capacités rédactionnelles et de synthèse.
• Autonomie dans le travail, sens de l'organisation et aptitude à travailler en équipe.

Informations complémentaires

Durée : 6 mois (démarrage mars/avril). Cette période peut être discutée en fonction des disponibilités du stagiaire.

Conditions :
• Indemnité mensuelle : 603€. Stage conventionné avec le Laboratoire Études Rurales et le Parc naturel régional du Massif des Bauges.
• Permis B obligatoire et voiture conseillée (le Parc dispose de voitures que le (la) stagiaire pourra utiliser).
• Poste basé au siège du PNR des Bauges, au Chatelard (73).
• Logement possible à 90€/mois (selon disponibilité).

Coordonnées pour postuler

Renseignements :
Silvia ALA – chargée de mission Patrimoine culturel et immatériel / s.ala@parcdesbauges.com / 04 79 54 97 71 / 06 22 48 55 41

Candidatures :
CV + lettre de motivation + descriptif de la formation
à envoyer avant le 20 janvier 2021 par mail à info@parcdesbauges.com