Levez le pied

Droits d'utilisation
Libre de droits
Crédits
FPNRF
Conditions d'utilisation

Écrasement, collision, le trafic routier est source de graves préjudices pour la faune sauvage. Les premiers touchés sont les rapaces nocturnes, les chauves-souris et les amphibiens. Au-delà de leur action de préservation, avec par exemple l’installation de passage à faune, les Parcs recommandent tout simplement de ralentir sa vitesse pour diminuer le risque de mortalité de ces animaux.

En référence à : Ma Benz, NTM, 1998