Association des Éleveurs du Parc naturel régional de Brière

Coup de coeur
  • Animaux exclusivement issus de races à viandes
  • Pâturage obligatoire une partie de l'année sur les marais et prés du Parc naturel régional de Brière
  • Respect du bien être animal
  • Animaux nourris avec des aliments "non-OGM"

Depuis 2008, l'Association des Eleveurs du Parc naturel régional de Brière fédère les éleveurs qui s'inscrivent dans la démarche Marque Parc.

La marque permet de mettre en avant leur engagement à maintenir des pratiques adaptées aux spécificités du territoire. En effet, l'élevage bovin est une activité traditionnelle en Brière, qui a su s'adapter aux conditions particulières du marais. Les troupeaux allaitants sont mis en pâture dans les marais et prairies naturelles, ainsi que dans les coteaux et plateaux bocagers. Cette pratique est essentielle pour maintenir l'ouverture du paysage et de développement de la biodiversité.

La mise en place d'une filière bovin viande locale a permis aux éleveurs de valoriser localement leurs animaux et de maintenir l'attractivité économique de l'élevage en Brière.

Rassemblant aujourd'hui plus d'une trentaine d'éleveurs, l'Association met en place les moyens de garantir les engagements des éleveurs via des audits réguliers et assure la communication et la promotion de la viande bovine du Parc. Elle regroupe pour cela en plus des éleveurs, les partenaires distributeurs qui, par leur vision de l'offre et de la demande, assurent le fonctionnement de la filière.

La viande bovine du Parc est commercialisée localement par des artisans-bouchers, des rayons boucherie des grandes et moyennes surfaces et des supérettes du territoire. On la retrouve aussi dans les restaurants collectifs locaux.

Adresse

Parc

Un territoire riche par nature…
Situés à deux pas de la Baule et des marais salants de Guérande, et à seulement quelques kilomètres de Nantes, les marais de Brière, classés Parc naturel régional depuis 1970, nous ont été transmis grâce au travail de générations de briérons qui y puisaient leurs moyens d’existence et de survie par le tourbage, le pacage, la coupe du chaume, la pêche, la chasse.

Nous écrire